Marseille
18 Jun, Tuesday
32° C
TOP

L’ALGARVE, hymne au “pays bleu”

Au printemps, ceux qui veulent échapper à l’agitation de Lisbonne et éviter les touristes de Porto partent dans la région encore préservée de l’Algarve, au Portugal. Au sud du « pays bleu », villages de pêcheurs, vignobles verdoyants et criques bohèmes enchanteresses sont une ode à la nature.

Où dormir ?

Morgado Do Quintao

Ce grand domaine familial restauré au début des années 1800, situé entre Silves et Lagoa, appartient toujours au descendant du comte de Silves. Une histoire de famille mêlant goût du vin, passion de la campagne et gastronomie végétale. Les vignobles de la propriété comptent parmi les plus anciens de l’Algarve. On y loue des cottages pouvant accueillir jusqu’à 8 personnes chacun. Les petites maisons, qui partagent une piscine, sont joliment décorées et situées à l’ombre des amandiers. Au déjeuner, en plus de déguster le vin du domaine, on découvre des plats saisonniers servis sur une grande tablée conviviale. Pour des vacances sereines dans les vignes !

www.morgadodoquintao.pt

3HB FARO *****

Pour visiter l’Algarve, il n’y a pas plus central que Faro pour s’amarrer. La ville de 70 000 habitants, capitale de la région, regorge de pépites culturelles. On opte pour cet établissement estampillé 5 étoiles, situé dans une rue pavée, à quelques minutes de la cathédrale et du musée principal. Le plus ? Un bar sur le toit à la « vue océan » imprenable ! L’espace Spa, doté d’une piscine, est idéal après une longue journée de balade iodée. L’architecte d’intérieur, Paulo Lobo, a pensé quelques suites avec un Jacuzzi privé. On aime le design épuré-chic et la position stratégique.

www.3hb.com/home/3hb-faro

Casa Mãe *****

Coup de cœur pour ce boutique-hôtel blanchi à la chaux. Aménagé dans une ancienne propriété du xixe siècle, il inspire, à lui tout seul, toute l’âme de l’Algarve. Pour les amoureux de plages infinies, telles que Meia Praia, Praia do Forte ou Batata, l’établissement est « le 5 étoiles » tout trouvé où séjourner. On vous conseille la suite avec vue sur la piscine, pour profiter de la vaste baignoire et du design immaculé du mobilier. Enfin, le restaurant Orta sert des brunchs copieux et sains, à base de smoothies naturels et de recettes gourmandes. Sur place, on peut même prendre des cours de céramique ou réserver une expérience insolite avec un pêcheur pour apprendre à cuire son propre poulpe !

casa-mae.com

Où manger ?

Bon Bon, Carvoeiro

L’Algarve jouit d’une faune et d’une flore marine impressionnantes. Le chef José Lopes s’en sert aisément pour servir une cuisine moderne aux saveurs régionales. Près de Carvoeiro, le restaurant étoilé Michelin fait varier ses menus, proposant toujours des accords mets et vins absolument parfaits. On se délecte, par exemple, d’huîtres aux couteaux et caviar, de riz safrané au mérou, ou encore d’un barbecue d’été. Même lorsque les soirs se rafraîchissent, on prend plaisir à dîner sur la terrasse romantique. Le poêle à bois en fer forgé qui trône au milieu de la pièce intérieure devrait convaincre jusqu’aux plus frileux… Un conseil : réservez en avance !

www.bonbon.pt

Al Quimia, Albufeira

Pic de créativité dans les assiettes ! L’établissement a beau se trouver au milieu d’un resort luxueux difficilement intime, la cuisine du chef Luis Mourão vaut sérieusement le détour. Au sommet de Falésia, l’une des plages les plus impressionnantes au monde, l’Epic Sana Algarve abrite une élégante salle à manger au style art déco, qui n’est pas sans rappeler un wagon-restaurant de l’Orient-Express. La cuisine est ouverte pour que les convives contemplent la cuisson des coquillages sur le gril à charbon de bois. Trois menus à découvrir ! Notre préféré, le « Floor Tide », met les crustacés au centre de sa partition. Huîtres au raifort, palourdes aux plantes, cataplana traditionnelle de linguine aux seiches… Tandis que les papilles frétillent, les mirettes s’affolent. En route vers l’étoile ?

www.sanahotels.com

Vila Joya, Galé

Décidément, les étoiles de l’Algarve ne s’observent pas seulement dans le ciel ! Nichée à flanc de falaise, au sein d’un hôtel ultra-chic, la Vila Joya peut se targuer de sa situation géographique digne d’une carte postale, face à l’océan Atlantique. Ce deux étoiles Michelin inauguré en 1982 se démarque par le talent de son chef, Dieter Koschina, formé en France. Couteaux au yuzu, écrevisses au chou, et dessert au kumquat ou encore café et chocolat sont une succession de fééries. Figurant dans la liste des 50 meilleurs restaurants au monde, l’établissement a réduit son nombre de places assises pour accueillir une clientèle plus restreinte. À réserver si l’on aime se sentir privilégié.

www.vilajoya.com

Que faire ?

Une dégustation de vins

Photo de gauche : © Morgado do Quintao

Connu pour ses productions viticoles, le district de Faro possède 2 000 vignobles. Depuis quelques années, grâce à son sol fertile et à ses 300 jours d’ensoleillement par an, la région développe son tourisme viticole. D’ailleurs, si tel est l’objet de votre voyage, vous pouvez aisément tracer votre propre route des vins tant les domaines sont nombreux. Après des heures de farniente sur le sable chaud des vastes plages dorées, à VTT ou en randonnée, vous aurez largement de quoi éliminer ! On vous conseille notamment le vignoble Monte Da Casteleja, à Lagos. Même si Morgado do Quintao demeure notre favori pour l’ambiance sereine qui y règne.

La grotte de Benagil

Avis aux amateurs d’activités marines ! Armez-vous de votre plus beau kayak pour visiter l’incontournable grotte de Benagil. Cette cave de roches rouges laisse passer, par son « œil », la lumière du soleil. En posant pied sur le sable, on a un peu l’impression d’avoir découvert l’Atlantide ! Hors saison, vous éviterez les foules de paddles et autres moyens de transport flottant qui s’agglutinent dans le petit espace. On vous conseille cependant d’y aller par vos propres moyens, et non en excursion touristique, car le bateau qui vous y emmènerait ne ferait que passer. Vous pourrez également explorer les autres grottes naturelles alentour…

L’ile secrète de Culatra et sa ferme à huitres

Un bijou d’authenticité que l’on aimerait bien ne pas partager…C’est une île de 6 km2 hors du temps, oubliée des touristes, connue seulement des pêcheurs. Même si elle appartient à la commune de Faro, elle possède sa propre mairesse depuis trente ans. En s’y baladant, on croise une mini école, une chapelle typique, quelques restaurants, mais surtout un élevage d’huîtres ! L’île vit majoritairement de cette ferme naturelle. Même si vous trouverez sur l’île plusieurs établissements qui proposent de déguster des huîtres fraîches, on vous pro- pose de les ramasser vous-mêmes à la main. Cet îlot préservé est quasi autosuffisant puisque les visites organisées financent le développement des fermes écologiques. Comptez environ 30 minutes en ferry depuis Olhão pour y aller.

Photo en Une : © Algarve Tourisme Portugal