Marseille
30 Nov, Wednesday
1° C
TOP

Upcycling UNIQLO & IICC MODE, unis contre la fast fashion

Tout le monde sait qu’aujourd’hui la mode est un secteur économique très polluant. Des recherches ont permis de dénoncer la fast fashion produite essentiellement dans des pays en voie de développement mais aussi en Chine et en Turquie… Zara, H&M, Shein leur commandent jusqu’à 36 collections par an. L’alerte est ainsi donnée en Occident afin de lutter contre ce fléau environnemental et humain.

L’upcycling intelligent

La jeune création occidentale se sent concernée par ces abus. La plupart des jeunes ont aujourd’hui une conscience écologique forte et sont impliqués dans l’avenir de la planète. Des marques mondiales comme Uniqlo sont évidemment moralement concernées et se rapprochent des écoles de mode pour créer, avec les étudiants, leurs premières collections avec leurs invendus. L’upcycling (surcyclage) prépare ainsi les créateurs de demain à limiter la surproduction et éviter la catastrophe écologique.

Le projet marseillais : « From Mars with love »

À Marseille, la direction du développement durable d’Uniqlo France, représentée par Louise-Églantine Guillaume, s’est associée à l’IICC Mode dans la réalisation de silhouettes à partir de vêtements à recycler avec les étudiants de 1re et de 2e année de la promo 2021-2022. Ces derniers ont alors reçu des consignes de création ayant pour thème une croisière dans l’espace, dans une époque future. Le clin d’œil aux fameuses collections « croisière » des grandes maisons de couture est très subtil car on n’est pas sans savoir, si l’on s’intéresse vraiment à la mode, que ces collections sont souvent composées de quelques pièces seulement. C’est en général un vestiaire minimal chic et parfait. Le ton était donc donné.

Un concours pour entrer dans la compétition

Les créations ont fait l’objet d’un concours, comme bien souvent dans les écoles, qui ont une mission pédagogique car la compétition est un paramètre qui incite les gens à se dépasser. Dans la liste des consignes aux étudiants, il était stipulé que tous les vêtements imaginés devaient être conçus à partir des lots fournis par Uniqlo. Tous les matériaux complémentaires devaient provenir également de la récupération, exception faite des fils de couture, des teintures et autres matériaux légitimes à leur création. Ils étaient soumis à deux contraintes techniques fondamentales :

  • Utiliser différents éléments de plusieurs vêtements Uniqlo pour créer juste une nouvelle pièce ;
  • Les pièces fournies devaient servir à une création techniquement cohérente (coupe à plat et/ou en moulage).

Le jury et les finalistes

Le premier se devait d’être local pour être représentatif. En plus du directeur de la boutique Uniqlo Saint-Ferréol et d’une représentante de la direction du développement durable d’Uniqlo, deux déléguées d’Anti_Fashion Project, dirigée par Stéphanie Calvino (ex-directrice de la Maison Mode Méditerranée), Sakina M’Sa, styliste et créatrice de mode, et Céline Albertini-Bouchard, directrice de publication du magazine ToutMa, ont pris part au jury sous le regard connaisseur et bienveillant de Maryline Bellieud-Vigouroux.

Défilé Rue Saint Férréol

Les prix

Après une âpre délibération, car les talents étaient nombreux dans les créations proposées, le jury a délibéré et attribué les prix. La récompense suprême était un stage au sein du département Développement Durable d’Uniqlo, de toute évidence, pour le premier lauréat. Les trois finalistes ont pu, à l’issue du concours, voir leurs silhouettes exposées dans les boutiques Uniqlo, rue Saint- Ferréol et des Terrasses du Port à Marseille. Des bons de cadeaux ont été distribués à tous les participants d’IICC Mode au concours… Et ce reportage dans les pages de votre magazine !

LES OUTSIDERS mention spéciale ToutMa

Notre magazine a aimé deux candidates qui n’ont pas été retenues. En récompense de leur travail élégant et stylé, et grâce au soutien et au regard éclairé de leur professeure Geneviève Delrieux, elles bénéficient de visibilité au sein de cet édito dédié.

Shella HABBANI

Pour sa silhouette haute couture, constituée d’une robe cocktail résolument futuriste rehaussée de bottes argentées spectaculaires.

Naïs REBELLE

Pour son extraordinaire skieuse des sables, à la croisée des univers sibériens et mongols.

UNIQLO

Les terrasses du Port, 9 quai du Lazaret, Marseille 1er

www.uniqlo.com

IICC MODE

Institut international de création et de couture, 152 avenue du Prado, Marseille 8ème

www.iiccmode.com

© Photos : Didier ILLOUZ