Marseille
06 Dec, Tuesday
13° C
TOP

Le Temps des grêlons, d’Olivier Mak-Bouchard

On a découvert Olivier Mak-Bouchard il y a deux ans, avec son premier roman, Le Dit du mistral, qui a raflé entre-temps une pléiade de prix. Il est de retour et place une fois encore son intrigue en Provence, mais cette foisci, il change de braquet. Là où le merveilleux se contentait d’affleurer dans sa première fable, il est, dans Le Temps des grêlons, le point de départ du récit : d’un coup, partout sur la planète, les appareils photo cessent de fonctionner. Plus étonnant encore, les hommes et les femmes immortalisés sur pellicule depuis Daguerre se mettent à réapparaître là où ils ont été photographiés des décennies plus tôt. La mécanique fictionnelle n’est peut-être pas parfaite, mais une fois emporté par l’histoire, on se laisse gagner par la malice de l’auteur et l’intelligence d’un propos qui se fait peu à peu politique, sans jamais rien perdre de sa candeur.


352 pages, Le Tripode, 20 €