Marseille
01 Aug, Sunday
22° C
TOP

Le retour du château Pastré

En voilà une façon exemplaire de rendre hommage à l’illustre Lily Pastré, figure emblématique de la Résistance qui a accueilli juifs et artistes au sein de la bâtisse pendant la seconde guerre mondiale ! Si, avant 2013, nous avions l’habitude de visiter la bastide pour son musée de la faïence (aujourd’hui déplacé au château Borély), la merveille architecturale est de nos jours à l’abandon. L’association Pour que Marseille vive souhaite redonner vie au lieu, à grands renforts de résidences artistiques et d’expositions. Le château Pastré devrait donc, si le projet auto financé est validé par la Mairie, rouvrir ses portes en 2022 après un bon coup de pinceauune solide rénovation et une première « incubation » de talents. Pour réconcilier nature et culture, l’asso compte aussi profiter de la situation géographique de la bâtisse, entourée d’un domaine de 12 hectares au pied du Parc national des Calanques, pour mettre en place un parcours de « land art» où des œuvres uniques s’épanouiraient en extérieur. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Hugo Roche Poggi, vice-président de Pour que Marseille vive, et Tanguy Valéry, co-fondateur, ont le sens de la promotion ! Pour que leur projet rayonne et résonne, ils ont pour ambition de tourner une série vidéo pendant les trois mois de résidence des talents, « comme une téléréalité ». Un format original que les deux compères aimeraient voir débarquer sur Netflix ! Après le départ de ses châtelains, le château s’ouvrirait au grand public, dans l’idée de rendre l’art contemporain accessible à tous les Marseillais amateurs de projets déconcertants. 

 

Chanel Grée

www.pourquemarseillevive.com  

Post a Comment