Marseille
23 Feb, Friday
8° C
TOP

Le Phare, le Mucem illumine Marseille

Imaginé par le duo d’artistes Brognon Rollin, Le Phare est un dispositif lumineux installé sur la Tour du Fanal (le phare du Fort Saint-Jean) créé en collaboration avec le cofondateur de la Fonky Family, Pone, et les équipes du Mucem. Une installation éclairante à plusieurs titres, à découvrir du 12 janvier au 31 juillet 2024.

Un phare qui illumine la ville plutôt que la mer, non seulement il fallait y penser, mais il fallait aussi le mettre en œuvre : c’est chose faite, grâce aux équipes du Mucem et au duo d’artistes Brognon Rollin avec Le Phare. Originaires de Belgique et du Luxembourg, les deux complices s’intéressent dans leur travail à la notion d’enfermement. En collaboration avec Pone, ils s’emparent du thème de l’enfermement psychologique engendré par la maladie de Charcot, dont le beatmaker est atteint depuis plusieurs années. Paraplégique, Pone communique grâce à la technologie : des dispositifs informatiques lui permettent, par le regard, de retranscrire ses pensées et d’échanger avec sa famille, ses amis, et ses protégés.

           © Dirtymonitor

Bientôt, donc, c’est avec les Marseillais que la figure du hip-hop va pouvoir converser, de la façon la plus poétique qui soit. Les mouvements oculaires de Pone ont été enregistrés par les Brognon-Rollin et seront transcrits en lumière par la Tour du Fanal, pour être diffusés sur toute la ville. Encore tenues secrètes, ces paroles inédites illumineront, au sens le plus littéral, la ville de Marseille jusqu’au 31 juillet 2024. C’est justement la poésie de la démarche des deux artistes et l’ancrage phocéen de l’œuvre qui a séduit Pone, quand les Brognon-Rollin lui ont proposé le projet : Le Phare est une installation lumineuse, dédiée à la ville et ses habitants.

« Je crois que le phare peut être une métaphore de Pone. Il trace des lettres avec son œil, et cet œil devient la lumière du phare […]. Il y a presque quelque chose de mythique dans cette transformation à l’échelle du paysage », résume Justine Bohbote, co-commissaire de l’installation avec Hélia Paukner.

Afin que l’œuvre prenne tout son sens, et pour mettre en avant tous ses protagonistes, une table ronde autour du travail des deux artistes, de la maladie de Charcot et de l’art contemporain se tiendra également le 12 janvier au Mucem en présence des commissaires du projet.

Une belle dose d’inspiration avant d’enfiler doudounes et bonnets pour observer la ville s’éclairer du son muet de la voix lumineuse de Pone, une fois la nuit tombée.

« Le Phare », installation lumineuse par Brognon Rollin à la Tour du Fanal, esplanade du J4, Marseille 2e
Visible à partir du 12 janvier 2024. Inscriptions à la table ronde et plus d’informations ici : mucem.org

Photo en Une : © Julie Cohen