Marseille
24 Jul, Wednesday
26° C
TOP

ALICE POL… comme POLAR !

Jamais deux sans trois ! Alice Pol est désormais une régulière chez ToutMa, avec déjà deux couvertures au compteur, toutes générées par ses faits d’armes. Et de trois aujourd’hui, car désormais romancière avec un premier polar, le fameux Coup de pelle (sorti en 2023 et un gros succès en librairie), elle rebondit aussitôt avec un second ouvrage intitulé En eaux Vives, qui reconduit les aventures de son héroïne Charlie, à laquelle de nombreux lecteurs se sont attachés. Enquête sur une possible reconversion…

ToutMa : Parlons de ce désir d’écriture. Quel a été le déclic pour t’y mettre ?
Alice Pol : En fait, j’ai toujours écrit, depuis que je suis très jeune, et je n’ai jamais cessé ! Ma première pièce, je l’ai écrite à 19 ans. Cela fait partie des choses qui m’ont vraiment permis de me lancer dans le spectacle. Dans mes tiroirs, j’ai aussi des bouts de romans, des ébauches de pièces de théâtre, et même des chansons (rires). Le déclic, c’est un déjeuner avec un ami à qui je confie ma passion et qui m’encourage avec beaucoup d’enthousiasme, après lecture de mes premières pages, à trouver un éditeur ! Je m’y suis alors remise avec ardeur. Deux mois plus tard, j’étais publiée.

TM : Pourquoi t’être dirigée vers le polar en particulier ?
AP : Je n’en ai aucune idée, puisque je n’avais rien décidé à la base. J’ai été là où ma plume m’attirait. À chaque fois, j’ai écrit sans but précis en tête. Je ne suis pas sûre d’être capable d’anticiper les choses très en amont d’ailleurs… Je savais juste que c’était une héroïne avec un passé houleux, qu’elle était obsessionnelle, qu’elle arrivait dans cette montagne alors qu’elle avait le vertige tout en étant attirée par les sommets.

TM : On dirait que tu aimes les personnalités paradoxales…
AP : Oh oui ! J’adore la psychologie de l’autre. J’aime comprendre les rouages de la vie. Je ne peux m’empêcher, quand je rencontre quelqu’un, de m’imaginer à sa place et de comprendre ce qui l’anime… Cela me passionne vraiment.

TM : As-tu misé sur ta popularité pour mettre en valeur ce premier ouvrage ?
AP : Pour mes éditrices, ce n’était pas une garantie, je pense… Tu sais, une actrice qui passe soudain à l’écriture, on peut s’en méfier un peu. En revanche, moi, j’avais le sentiment que je ne partais pas de zéro, que ma petite notoriété pouvait être un avantage… mais qu’on pouvait aussi m’attendre au tournant ! (rires)

TM : Tu te rends dans de nombreux salons littéraires. Est-ce que cela te plaît et contribue à ton succès ?
AP : Oui, j’adore car j’y retrouve le sens d’une vie liée à l’imaginaire. Et c’est mon métier. C’est la première fois aussi, avec le second opus, que je rencontre un public qui me demande des nouvelles de Charlie car il a aimé le premier livre. C’est une émotion considérable ! En revanche, ce qui est devenu réel, c’est qu’enfin, je suis considérée comme un écrivain.

TM : Est-ce par attachement à ton héroïne que tu as décidé de continuer ? Ou est-ce parce que c’est un peu toi, Charlie ?
AP : J’ai continué, avant même la sortie du livre, d’écrire avec ce personnage, sans savoir si elle aurait du succès ou pas. C’était assez instinctif. Ma chance, c’est que les gens se sont vraiment attachés à elle. Mais Charlie, ce n’est pas moi, même si bien sûr, des cheminements de pensée me correspondent… Finalement, je ne sais pas si c’est elle qui déteint sur moi ou l’inverse !

TM : Serais-tu tentée par un 3e tome… qui donnerait naissance à une série haletante ?
AP : J’ai déjà écrit le premier chapitre d’une nouvelle enquête (rires)… je suis sur la voie ! Ce qui me plaît, c’est de distiller depuis le début des indices sur les prochaines aventures de Charlie, puisqu’on est dans sa tête… et donc, oui, on est loin d’en avoir fini avec la psyché de la dame.

TM : Le cinéma n’est jamais très loin… J’ai lu dans un bon magazine qu’une adaptation était déjà envisagée ?
AP : Dans cette aventure, l’écriture a vraiment été mon premier et unique moteur… L’idée de l’adaptation est venue très récemment. J’ai effectivement une productrice chez Elephant. Une minisérie serait idéale, je le pense aussi. Je voudrais que ce soit vu par le plus de gens possible évidemment. Il faudrait que ce soit cohérent entre mon public de cinéma et le public qui s’est intéressé aux livres… Ce serait l’idéal.

COUP DE PELLE & EN EAUX VIVES
Alice Pol est publiée chez Robert Laffont, célèbre éditeur marseillais.

© Photos : Arno Lam