Marseille
22 May, Wednesday
16° C
TOP

Portraits d’artisans de la gourmandise

On vous en parlait à leur naissance, mais aujourd’hui, ces artisans ont bien grandi…

OH FAON ! Consécration sucrée

Respectivement issus du monde du cinéma et du marketing, Jérôme Raffaelli et Kevin Yau lancent en 2018 leur business gourmand dans le 6e , à Marseille. Le duo à la tête de Oh Faon ! pâtisserie fine et végétale, travaille uniquement des produits d’ici et des farines bio. En hommage au terroir, leur best-seller « La Balade en garrigue », à base de romarin et de pignons de pin, se vend comme un petit pain. La success story se poursuit avec la remise, cette année, du Prix de la Pâtisserie de la Responsabilité éthique et environnementale par La Liste. « Aujourd’hui, nos clients sont principalement marseillais, mais de plus en plus de touristes viennent nous voir à la période estivale », se réjouit Kevin.

Au cœur du quartier des antiquaires, on repère deux boutiques : la pâtisserie-salon de thé, ainsi que la biscuiterie et sa nouvelle carte de fêtes. « Jusqu’à présent, nous avons principalement travaillé les fruits secs et le chocolat. Pour cette fin d’année, nous allons davantage explorer le terroir marseillais et les épices », annonce le gérant. Également très impliqué dans l’association les Sud’Crés (Gourméditerranée), Kevin Yau a présenté, en présence de nombreux pâtissiers locaux, sa nouvelle bûche de Noël : chocolat au lait, noisette, crémeux gianduja et financier. Le tandem nous réserve de belles surprises pour 2024, on a hâte de les découvrir !

www.ohfaon.com
04 91 58 74 82

LA PÂTISSERIE OH FAON !
6 Rue Edmond Rostand, Marseille 6e

LA BISCUITERIE OH FAON !
2 Rue Edmond Rostand, Marseille 6e

LA BALEINE À CABOSSE, de la fève à la tablette

En 2017, Claire Hollender et Aurélien Ducloux partent en Colombie, sans date de retour. Sur place, ils découvrent les plantations de cacao. C’était comme une évidence, et pourtant ce n’était pas couru d’avance, Claire n’étant pas férue de chocolat. Là-bas, ils découvrent la fève pure, crue puis torréfiée. Il y a six ans, en France, personne ne faisait de chocolat comme en Colombie. Pari tenu. Les deux tourtereaux s’installent alors à Marseille où ils sont (et c’est encore le cas aujourd’hui), les seuls à proposer une expertise bean to bar (de la fève à la tablette). Leur clientèle se compose surtout d’amateurs locaux en quête de saveurs surprenantes. Certains connaisseurs ont « une approche de vigneron quant à la dégustation des différents cacaos », nous confie Aurélien.

Tandis que leur chiffre d’affaires est stable depuis trois ans, ils trouvent un parfait équilibre entre vie professionnelle et épanouissement personnel. Leur labo ainsi que leur boutique se situent rue Paradis. Pourtant, leur ambition de diffuser la bonne parole éthique et responsable se répand à l’international. Ils ont fondé, aux côtés de 5 autres entreprises, l’association Bean To Bar France qui accompagne les chocolatiers en adéquation avec leurs valeurs. Le couple a récemment reçu le prix Coup de Cœur lors des Trophées Stars et Métiers de la région pour son savoir-faire et sa démarche de RSE. En ces fêtes de fin d’année, vous trouverez en boutique d’adorables boules de Noël à garnir et à suspendre au sapin. Enfin, on vous conseille le coffret dégustation qui met en avant 10 terroirs. Il s’accompagne d’une roue des saveurs pour s’y retrouver dans cette large bibliothèque de notes aromatiques. La Baleine à cabosse nous informe qu’elle reprendra ses ateliers « création de tablette » en début d’année 2024.

LA BALEINE À CABOSSE 213 rue Paradis, Marseille 6e
www.labaleineacabosse.com
06 21 08 09 11

Photo de gauche : © Céline Cérou, Photo de droite : © Chrystèle Lacène

TOUILLET, art comestible

Passionnée de cuisine, Justine Pruvot est aussi une militante de l’art de bien vivre. Celle qui a fait ses armes chez Chardon, à Arles, officie aujourd’hui chez Mercato, rue de la Loubière, à Marseille. Ses assiettes végétales nous ont déjà convaincus… Goûtez plutôt le plat à base de haricots verts, de figue, de brousse et de basilic, vous basculerez végétal, vous aussi ! Avec Touillet, la cheffe ne se contente plus seulement de concocter des petits plats, elle fournit les supports qui vont avec. Sa grand-mère, Lucette Touillet, lui fait découvrir dès l’enfance l’importance de l’artisanat, des producteurs et des maraîchers locaux. Nourrie de cet héritage, Justine a imaginé une marque capable de croiser différents corps de métier pour assembler des objets d’art de la table.

Sa première collection « Les potier.e.s », en collaboration avec les céramistes Lou Thomas et Amandine Gachet, adapte les recettes de la cheffe à ses contenants. Entre savoir-faire et héritage familial, la nouvelle collection baptisée « Les Menuisier.es » a été imaginée en collaboration avec l’artisane du bois Léa Laborie. Chaque plat vendu s’accompagne de la recette qui l’a inspiré, comme le moule à raviole géante. Touillet sortira, avant les fêtes, une gamme dédiée au petit déjeuner avec Lucie Sotty, céramiste adepte des beurriers généreux. Les pièces sont uniques et fabriquées sur commande. Une super idée de cadeau pour les gastronomes inspirés !

touillet.com

Photo de gauche : Collection Le Pti Dej © Aurore Bonami, Photo du milieu : Portrait Justine Pruvot © Sasha Marro, Photo de droite : Collection LesPotier.e.s © Aurore Bonami