Marseille
03 Oct, Monday
18° C
TOP

Paréidolie – salon international du dessin contemporain, les 27 et 28 août

Quand, couché dans l’herbe, vous regardez les nuages et remarquez que « tiens, celui-là, on dirait un gros chat en colère », ou lorsque vous distinguez un visage dans le nœud d’un arbre, vous êtes la proie de ce qu’on appelle une paréidolie, c’est-à-dire une illusion d’optique qui vous pousse à associer une perception visuelle ambigüe à un élément clair et identifiable (souvent un humain ou un animal). C’est un « bug » normal de notre cerveau. Lorsque vous voyez le Christ sur du pain toasté… c’est le même phénomène, mais c’est un autre problème. Tout ça pour dire que le dessin entretient avec notre esprit des intimités irrationnelles qui font tout son charme. « Paréidolie », c’est tout son pouvoir d’évocation résumé en un seul mot. C’était donc le nom parfait à donner au Salon international du dessin contemporain. Sa neuvième édition, qui réunit une quinzaine de galeries de portée internationale, se tiendra les 27 et 28 août au Château de Servières et se place sous l’égide d’un comité artistique hyper pointu. Parmi ses membres, on retrouve notamment l’artiste Gérard Traquandi, peintre, s’il en est, de l’évocation à partir de traits non figuratifs. Pour autant, si le salon présente son lot d’abstractions, les amateurs d’art figuratif ne seront pas en reste : c’est la fine fleur de l’avant-garde qu’ils auront sous les yeux. De notre côté, on est assez sensible aux travaux présentés par la galerie algérienne Rhizome (Adel Bentounsi et Fares Yessad), mais vous pourrez aussi vous réfugier derrière des valeurs sûres avec l’artiste Ben, vous savez, ces écritures manuscrites blanches sur fond noir.  

Le salon étant pensé comme un prélude à la Saison du Dessin à Marseille, c’est l’occasion idéale de s’échauffer les mirettes avant l’agenda très chargé des expositions et rencontres de cet automne. CBé 

Paréidolie 
Les 27 et 28 août
Château de Servières, 11-19 boulevard Boisson, Marseille 4e 
www.pareidolie.net