Marseille
17 Aug, Wednesday
18° C
TOP

Max Sauze 

Seule l’enseigne de fer forgée flanquée sur la façade de la maison à la sortie du village renseigne le passant attentif sur l’existence du « jardin d’Eguilles ». Rien ne laisse deviner qu’une fois la maison-galerie dépassée, un monde singulier s’offre au visiteur attentif. Il faut accommoder ses yeux pour déambuler dans ce jardin. C’est le seul moyen de découvrir sous le tilleul, le sophora, le cèdre ou encore le grand pin des œuvres discrètes faites de pièces, de pommes de pin, de pages de livres, de tiges métalliques… Même les plus imposantes se confondent avec leur élément si l’on n’y prend pas garde, ainsi les lignes métalliques de l’Angélus de Millet passent-elle presque inaperçues sur le mur à demi couvert de lierre. Les 950 m2 du jardin se déroulent en longueur et la multiplicité des chemins se prête aux circonvolutions méditatives, comme un écho au travail même de l’artiste dont le travail anime les lieux depuis 1963 et dont on ne connaît parfois que les luminaires aujourd’hui édités par son fils sous le nom Ligne Sauze. EG

 

Post a Comment