Marseille
25 Sep, Sunday
15° C
TOP

Les Pétancœurs, une affaire qui roule… 

Ils ont réussi à mettre tout l’esprit de Marseille dans un terrain éphémère, à emporter ! Oui, les Pétancœurs, à l’initiative de Vincent Lepeltier, font de nos événements importants le terrain de jeu idéal pour profiter en famille ou entre amis d’une bonne partie de pétanque. 

Créée en 2017, l’entreprise à taille humaine souhaitait rassembler les connaisseurs et les débutants autour de stand de tirs (de pétanque) pour créer du lien et, notamment, briser la glace lors de séminaires d’entreprises. Pour souder sa relation avec ses collègues de bureau, on n’a pas trouvé mieux que de pointer le cochonnet ! Vincent avait à cœur de moderniser l’image de la pétanque, souvent perçue comme un « sport de papis », en lui apportant une touche d’élégance et une bonne dose de convivialité.  

L’entreprise, basée à Aubagne, est surtout dédiée aux business relations mais peut aussi se déplacer pour les particuliers. Avec une organisation sur mesure et un animateur (un « gentleman pétancœurs ») présent sur place de A à Z, vos team buildings, lancements de produit, et autres tournois auront forcément une saveur plus phocéenne. Le plus ? Chaque terrain est personnalisable et peut prendre les couleurs de votre société ou de votre mariage ! 

Pétanque ciblée (à la façon d’un tir de fléchette), CornHole (lancement de sacs de grains dans un trou) ou encore pétanque de table s’emportent à peu près partout et sont disponibles sur la boutique en ligne. Qu’il soit in ou outdoor, le jeu provençal s’exécute avec des boules en PVC, pesant le même poids que les traditionnelles boules en acier, mais bien moins dangereuses.  

Les tireurs et pointeurs aguerris peuvent faire leur shopping en ligne pour « faire un biberon »* à la maison ou « aganter la boule de l’adversaire »** dans le jardin ! CG 

Infos sur www.lespetancoeurs.fr 

* BIBERON (FAIRE UN) : Placer une boule accolée au but. 

** AGANTER : Attraper, taper, choper, dégager ; il s’agit bien sûr de la boule adverse et du fait de la frapper. Employé à l’impératif, « allez Bert, agante-la ! » c’est un encouragement de votre pointeur. Si par mégarde vous agantez une de vos boules, cela s’appelle « tuer le chien ». 

Source : www.obut.com/fr/