Marseille
16 Aug, Tuesday
21° C
TOP

Julien Daïan, Jazz electron

Marseille, c’est sa ville de jeunesse et d’adolescence. Il s’est imprégné ici de musiques, de cultures et de toutes ces différences qui façonnent une identité riche, forte et métissée. Puis il est parti souffler à Paris. Au conservatoire du jazz, dans un saxophone. Il y eut des rencontres bien sûr, c’est forcé : c’est un Marseillais. C’est comme cela qu’est né le Julien Daïan Quintet dont « Behind the reef » est le 2e album. Rencontre avec Julien, qui aimerait bien, un jour, créer un pont musicalement transbordeur entre Paris et Marseille

Behind the reef 

Ce disque, nous avons eu les moyens de le faire dans de bonnes conditions. Cela nous a permis d’avoir un projet plus abouti. Nous avons décidé de faire sur cet album quelques reprises. Un titre des 

Red Hot Chili Peppers qui correspond à l’un de mes coups de cœur d’adolescence marseillaise. Un morceau de Suzanne Vega que nous aimions beaucoup. Quant au morceau de Blood, Sweat and Tears, c’est une proposition de notre producteur.

Un travail de groupe

Quant au reste des compositions, elles sont du groupe ou de moi, mais nous fonctionnons en groupe donc tout le monde est impliqué dans le processus de création. J’amène des idées, mais il y a énormément d’échanges et d’émulation entre nous. Et 

Boris nous rejoint à ce moment-là avec ses platines. Nous ne nous définissons pas spécialement comme des musiciens de « jazz électro ». Mais il est vrai qu’avec Boris nous avons développé une vision esthétique commune avec du break-beat, du hip-hop, du groove, de l’ethnique. Je pense que nous serions plutôt un groupe de jazz dans les instruments, de rock dans la mentalité et d’électro parce qu’il y a Boris. C’est un brassage.

Un Melting jazz… qui a la mentalité marseillaise

 

Behind the reef
Julien Daïan Quintet & DJ Borz

Pour en savoir plus : http://fr.myspace.com/juliendaianquintet

 

Sorry, the comment form is closed at this time.