Marseille
25 Apr, Thursday
8° C
TOP

BEUCHAT, plongée dans l’univers de la mer

C’est précisément à Sormiou qu’a commencé l’histoire de la marque, dans cette calanque où Georges Beuchat, passionné d’exploration sous-marine, aimait profiter de la mer et tester ses inventions.

Pionnier de l’industrie subaquatique, le biologiste de formation fonde sa marque éponyme en 1934 et n’aura de cesse de faire rayonner son engouement pour la grande bleue et la plongée auprès des amateurs comme des professionnels. Un parcours d’innovations dans l’équipement de la plongée et de la pêche sous-marine et une aventure au succès international qui perdure depuis 90 ans.

Né le 11 février 1910, Georges Beuchat est issu d’une famille horlogère helvétique installée à Marseille début 1900. Tout jeune, le petit Georges savoure au quotidien le spectacle sans cesse renouvelé que lui offre la Méditerranée. Mais c’est à 29 ans, au Cercle des Nageurs dont il est membre, qu’il fait la connaissance d’un Polynésien de passage, qui l’emmène dans les calanques pour lui montrer une technique de pêche pratiquée chez lui. Georges l’observe, fasciné, attraper des poissons à l’aide d’une simple lance.

Au départ, il commence par fabriquer ses propres outils, comme des flèches et des foënes, une sorte de harpon à plusieurs pointes muni d’un long manche, pour la plongée et la pêche. Puis, en 1934, il crée la marque Tarzan et ouvre sa boutique Pêche-Sport, rue Jean Mermoz. Avec la guerre, ses produits connaissent un grand succès car ils permettent à une population rationnée de pêcher pour se nourrir. En 1947, Georges lance sa fameuse arbalète Tarzan, première arbalète subaquatique avec un système de propulsion à Sandow.

Photo de Gauche : © Guillaume Ruoppolo, Photo de Droite : © Pietro Formis

À partir de 1933 et tout au long de sa vie, Georges Beuchat conçoit de nombreux équipements qui révolutionnent le monde de la plongée et de la pêche sportive, sans jamais cloisonner ses créations à un public particulier. Il invente la bouée de surface en 1948, le caisson photo en 1950. Mais c’est avec la combinaison de plongée (1953) et le masque Compensator (1958), puis avec le détendeur Souplair et la palme Jetfin (1964) qu’il rencontre un large succès commercial.

L’invention de la combinaison isothermique, isolante et diminuant la dépense d’énergie va véritablement permettre l’éclosion de la plongée de loisir. Elle s’impose aussi chez les professionnels ; « l’homme poisson » Albert Falco l’adopte en 1953, puis le commandant Cousteau s’équipe à son tour en Beuchat dans le film Le Monde du silence. Tout comme l’explorateur océanographique, Beuchat a toujours œuvré pour la préservation de la mer. En 1980, déjà préoccupé par l’impact de la pollution sur les océans, il lance un appel précurseur : « Sauvons la mer ! »

Aujourd’hui, l’entreprise poursuit son engagement en faveur de l’environnement en sélectionnant soigneusement les matériaux de ses nouvelles combinaisons, réalisées en Néoprène issu du calcaire afin de réduire l’utilisation de produits chimiques. Désormais dirigé par la famille marseillaise Margnat, Beuchat continue d’innover et de garantir la performance, la résistance et la fiabilité des équipements qui ont contribué à sa notoriété.

La fiabilité des matériaux encourage aussi des actions solidaires, comme l’initiative de Mathieu Ferreira, fondateur de l’association Les Pêcheurs du cœur, qui recycle les combinaisons Beuchat usagées pour en faire des tapis de sol isolants pour les sans-abri.

Beuchat reste aujourd’hui la référence en matière de protection thermique, continuant d’évoluer avec son temps tout en conservant l’ADN de son génial inventeur : une entreprise marseillaise innovante, familiale, soucieuse de préserver la mer et ses écosystèmes.

DATES MARQUANTES :
1947 : Invention de l’arbalète « Tarzan »
1948 : Bouée de surface
1950 : Caisson photo et gaine de mollet Tarzan
1953 : Invention de la 1re combinaison de plongée isothermique
1958 : Masque Compensator
1960 : Palmes à nervures Espadon
1961 : Georges Beuchat reçoit l’Oscar de l’Exportation
1963 : Combinaison Tarzan
1964 : Premières palmes à tuyères Jetfin et détendeur Souplair
1966 : Première combinaison de plongée pour femme
1980 : Collection de vêtements pour le windsur
1989 : Premier gilet de stabilisation Masterlift
1993 : Bouée Océane
2001 : Beuchat innove avec le patronage préformé anatomique Mundial Elite
2005 : Première version de la combi iconique le Focea Comfort
2009 : Détendeur VR200 Evolution
2020 : Combinaison de plongée Néoprène éco-friendly

Photo en Une : © Guillaume Ruoppolo