Marseille
16 May, Thursday
17° C
TOP

Barbara PENHOUËT, sensation chromatique

Originaire du Morbihan, Barbara Penhouët a posé valises et pinceaux à Marseille en 2021. Son univers s’écrit tout en flashs, de lumière et de mémoire, portés par des coups de pinceau comme des néons 300 watts qui mettent en lumière des moments de vie et des épiphanies au long cours. Rencontre.

« La peinture accompagne ma vie »

Inspirée par ses lectures (Ponge, Pessoa, Baudrillard…), Barbara digère ce qu’elle lit et voit pour le retranscrire sur la toile : « Ma peinture est une recherche conceptuelle : mon travail découle de réflexions, de lectures. Elle a une histoire, une narration, c’est approfondi. Je réintègre tout dans la peinture. » Architecte de formation, Barbara propose un dessin précis, mais finalement troublé par l’émotion qui transfigure ses nuances. Ses toiles dansent alors sur le fil d’un surréalisme poétique : les visages sont bleus et jaunes, l’eau vire à l’orange et le ciel, lui, au vert d’eau. Tout transpire l’instantané d’une pensée et d’un mouvement plastique, intime.

Tropismes chromatiques et instinctifs

Alors que l’artiste s’est installée il y a trois ans à Marseille, la lumière méditerranéenne a tout naturellement influencé ses toiles : « J’ai beaucoup travaillé sur la notion d’éblouissement l’année dernière : cette sensation sur la plage, quand on regarde à contre-jour. Il y a plus de bleu, de jaune, ici. » Des tropismes chromatiques et sensibles que Barbara livre à travers chaque touche de pinceau : « Je fonctionne à l’intuition : je ressens un truc et j’essaie de le conserver… puis ça vacille. C’est l’aventure avec la peinture : tu ne sais pas trop où tu vas… » sourit-elle. Ainsi, son instinct la guide et semble la guider juste : exposée à Hong Kong et Paris en mai et septembre prochains, elle participera également au printemps à une résidence avec deux danseurs, près d’Orange : « Je veux sortir du côté solitaire de l’artiste peintre, pour questionner le regard sur la muse et la figure d’inspiration. » Une expérience inédite qu’elle imagine pour « bousculer sa peinture »… et une affaire à suivre, donc. MD

barbara-p.com