Marseille
09 Aug, Tuesday
22° C
TOP

Un siècle de Jazz à Marseille

A fond de cale, 1917-2011, Un siècle de Jazz  à Marseille
de Michel Samson et Gilles Suzanne, avec Elisabeth Cestor

Avant de raisonner dans les caves, le jazz a voyagé dans les cales. Dès 1917, ce nouveau genre musical arrive avec les bateaux transportant les soldats américains. Les dockers noirs du Panier découvrent alors les plus jazzmen de l’époque : Duke Ellington, Ray Ventura ou Louis Armstrong ! Puis, couvre-feu oblige, le jazz ne se laisse écouter qu’après la seconde guerre mondiale, grâce au brassage apporté à nouveaux par le GI’S.
Dans les années 1960, on craint le « désert culturel » à Marseille mais la reconnaissance du jazz est réelle. On peut swinger dans les boîtes de nuit de Paul Mansi et les médias s’intéressent enfin à ces mélodies. Guy Lorgnon crée alors la première classe de jazz au Conservatoire de Marseille. Si le jazz est populaire, il a aussi mauvaise réputation : Jean Pelle, véritable roi de la nuit, réunira flics et voyous dans son célèbre Pelle-Mêle.
Michel Samson, ancien correspondant du journal Le Monde à Marseille et Gilles Suzanne, maître de conférences en esthétique à l’Université d’Aix-Marseille retracent un siècle du jazz, dans un livre pointu et bourré d’anecdotes qui nous rappelle que Marseille n’est pas seulement le laboratoire du rap et du music-hall !
Le Festival Jazz des 5 Continents à Marseille célèbrera cet été, et pour la 13e année, l’idylle entre cette musique et la ville. Soulignons enfin l’implication dans la culture régionale de cet éditeur indépendant marseillais, les Éditions Wildproject.

http://wildproject.fr

Textes _Camille Poux-Jalaguier

Photos _en haut : Louis Armstrong et la patronne de la Chistera
ci-dessous : Charlie Parker devant La Chistera