Marseille
07 Oct, Friday
18° C
TOP

RAOUL DUFY, L’IVRESSE DE LA COULEUR, jusqu’au 18 septembre

Fasciné par les marines du peintre Eugène Boudin, Raoul Dufy a troqué la lumineuse pâleur des ciels normands contre le chatoiement des couleurs provençales en arpentant, en 1908, les terres cézaniennes avec Georges Braque. Dans une perspective religieuse, on appelle ça une épiphanie, en art, ce genre de révélation relève plutôt de l’affranchissement. Il s’agit de choisir ce que l’on garde de ses maîtres, ce que l’on emprunte à ses camarades pour, in fine, développer sa propre signature. L’exceptionnelle exposition que l’hôtel de Caumont consacre à Raoul Dufy nous montre justement comment la couleur a transformé l’art de ce dernier bien au-delà d’un simple enrichissement de sa palette, tout en mettant l’accent sur les liens que l’artiste a entretenus avec le Sud. C’est toute son oeuvre qui se voit ainsi mise en perspective selon une scénographie malicieuse qui, depuis le Sud, nous ramène dans le Nord, pour mieux nous montrer comment les acquis cézaniens de Raoul Dufy ont transfiguré son approche graphique de la capitale et de la Normandie… avant de regagner la Provence. La plupart des oeuvres exposées ont été prêtées par le musée d’Art moderne de Paris, qui conserve l’une des plus riches collections de l’artiste. Une aubaine qui permet également au spectateur de découvrir des facettes peut-être moins connues de l’oeuvre du Havrais : l’illustration, la gravure et la céramique.CBé