Marseille
26 Feb, Monday
11° C
TOP

PHOT’AIX 2023, jusqu’au 30 décembre

Le festival Phot’Aix 2023 présente « Regards Croisés », une exposition mêlant le travail de dix photographes, algériens et français, sur les murs de la Galerie de la Manufacture, à Aix-en-Provence. Cette année, c’est une édition volontairement méditerranéenne que propose le festival. Après la Belgique, le Japon ou encore l’Autriche, c’est au tour de l’Algérie de prendre ses quartiers sur les murs de la Manufacture.

Instantané en forme d’échos d’une rive à l’autre de la Méditerranée, l’exposition Regards Croisés fait résonner le travail de cinq photographes algériens et de cinq photographes français, pour révéler le renouveau esthétique et thématique de la photographie contemporaine en Algérie. Les dix artistes, sélectionnés par le jury de l’espace photographique de la Fontaine Obscure, offrent un compte-rendu vibrant de leur génération, tant sur le plan du culturel que de l’intime.

Le premier duo composé de Djamila Beldjoudi-Calin et de Vanessa Kuzay offre une percée poétique et narrative à la recherche d’origines, comme des fantômes en transit dans des lieux aussi familiers qu’étrangers. Les tandems formés par Ahmed Merzagui et Anaïs Ondet, mais aussi par Sihem Salhi et Anne Locquen, prennent racine dans un intime plus profond, au cœur des angoisses et des malaises, dont l’inertie explosive marque profondément chaque cliché. Les travaux de Youcef Senous et de Frédéric Martin invitent quant à eux à une promenade en forme de pas de côté, pour enfin voir ce que l’on ne remarque jamais : le banal, mais aussi l’autre, et le reflet de soi dans ces miroirs métaphoriques. Enfin, c’est à Alger que le voyage proposé par l’exposition s’achève, dans les photographies de Lynn S.K. et de Guillaume Nédellec, dont les clichés se situent à la frontière du documentaire et de la poésie, comme autant de variations sur la figure de l’étranger ; cet être à la fois chez lui et déraciné, à l’identité oscillante et à l’histoire toujours touchante.

En parallèle de cette exposition, les Archives nationales d’outre-mer présentent (toujours en collaboration avec La Fontaine Obscure) « Photographier l’Algérie : photographies d’amateurs, 1890-1905 ». Une excursion complémen- taire et hors du temps à travers les clichés des Anom, à découvrir sur les grilles du parc Rambot à Aix-en-Provence. MD

Photo de gauche : © Youcef Senous, Photo de droite : © Djamila Beldjoudi Calin

LA MANUFACTURE
10 rue des Allumettes, Aix-en-Provence
fontaineobscure13.wixsite.com/photographie/phot-aix

Photo en Une : © Natacha Polli