Marseille
09 Aug, Tuesday
22° C
TOP

Olivia Courbis, dancing NYC…

 

Alvin Ailey School… Cela n’évoque peut-être rien pour vous, mais pour une jeune fille passionnée depuis toujours par la danse, c’est une consécration ! Pour Olivia Courbis, la danse n’est pas tout de suite une évidence. Elle commence sa carrière de sportive à l’âge de 5 ans au Cercle des Nageurs où elle apprend la natation. Elle se débrouille plutôt bien mais elle se voit contrainte de déménager. Sa vocation de grande nageuse s’arrête donc là. Olivia a maintenant 8 ans et décide de faire de la danse comme sa copine Camille. Les déménagements s’enchaînent, toujours pour suivre papa, mais l’envie de danser demeure. Cet amour de la danse devient alors la « carotte » idéale pour sa mère, Clara, qui la menace de ne pas l’amener à son cours de danse si elle ne connaît pas ses tables de multiplication sur le bout des doigts !  Autant vous dire que ce fut le seul moment de la vie d’Olivia où elle brilla en mathématiques… Lorsqu’elle part vivre à Toulon à l’âge de 12 ans, elle intègre le Ballet Studio Marius et c’est à ce moment précis qu’Olivia ressent le déclic décisif. Elle sait que la danse est plus qu’un simple passe-temps, c’est désormais toute sa vie. Elle rentre en préprofessionnel et poursuit sa scolarité par correspondance. Olivia a un goût assez prononcé pour le théâtre et elle est plutôt bonne actrice. Comme elle adore faire le clown, elle obtient  facilement tous les rôles à forte identité ! Puis notre jeune artiste revient vivre à Marseille et continue sa formation chez Thierry Le Floch où elle se spécialise en danse contemporaine. C’est Ludovic Le Floch qui le lui enseigne. Leur première variation pour un concours, réalisée en à peine 2 semaines, est un succès et rafle tous les prix. Malheureusement, un accident va stopper Olivia dans sa lancée. Le 14 mai 2010, en plein entraînement, elle glisse et se rompt les ligaments croisés d’un genou… un vrai drame pour une danseuse. Olivia est anéantie car elle sait qu’elle doit subir une opération et une rééducation de 6 mois. Pour elle, c’est une année perdue !  Aussi étrange que cela puisse paraître, cet incident va s’avérer être un mal pour un bien. Dans l’incapacité de danser, elle effectue sa terminale à Provence, découvrant ainsi les joies de la vie de lycéenne.

Son bac en poche, elle reprend la danse un an après son accident, jour pour jour. L’année 2011/2012, notre grande danseuse (elle mesure 1,82 m) qui ne peut danser partout à cause de sa taille, repasse par l’Académie dans l’espoir de réussir le concours d’Alvin Ailey. Sa détermination, son talent et sa passion finissent par payer. Après 7 longues heures d’audition, Olivia est acceptée sans l’ombre d’une hésitation. Cette nouvelle lui redonne confiance et lui confirme que quoiqu’il arrive, elle dansera. En septembre dernier, c’est le départ pour New York City, le début d’une grande aventure pour notre danseuse préférée. Elle découvre là-bas d’autres registres chorégraphiques et la comédie musicale… ce qu’elle aime par-dessus tout. Danser et jouer en même temps ! Alors maintenant, comme dit Olivia, déjà bilingue « Keep working and make it happen ! ».

 

Texte _Ana-Carla Albertini

 

Sorry, the comment form is closed at this time.