Marseille
29 Nov, Tuesday
6° C
TOP

Mélina Carbonaro, Melle Socialite impose son style

Un mètre quatre-vingt de féminité… racée et altière, Mélina enlève délicatement la pince de ses cheveux, l’air gêné lorsque je lui demande de poser pour une photo dans son atelier. Puis, elle secoue la tête avec sensualité pour laisser filer en cascade sa longue chevelure brune. Une vraie crinière se déploie et Mélina prend la pose naturellement. Elle est la meilleure ambassadrice de sa marque, elle respire Melle Socialite (femme du monde en anglais), à la fois chic et glamour, élégante et simple. Aixoise d’origine italienne, Mélina possède, comme ses modèles, le « chic nonchalant » à la française et le raffinement italien. Mélina est le genre de « ragazza » captivante qui n’a pas conscience de sa beauté naturelle. La voix douce et posée, elle me parle de cette passion qu’elle a toujours eue pour la mode, la couture et qu’elle assume aujourd’hui avec bonheur.

Un virage à 180 degrés, décidé en 2013 après avoir eu ses enfants. Au moment de reprendre sa carrière de notaire, elle choisit de se lancer dans le prêt-à-porter « de créer une mode : des vêtements faciles et que j’aimerais porter, notamment des combinaisons, c’est difficile à trouver quand on est grande ». Un choix ambitieux et courageux, optant pour une fabrication 100% française, sans intervention d’ordinateur, avec le rythme soutenu d’une collection par saison qu’elle ouvre par un défilé. Encouragée par les « hommes » de sa famille – père et mari – la créatrice lance sa marque en 2014 avec un premier défilé à l’automne baptisé Ragazza.

A chaque collection elle opte pour un code couleur et produit une dizaine de modèles en série limitée pour renforcer le caractère exclusif de la marque. Les coupes sont simples, la confection toujours soignée avec une attention particulière portée à la qualité des tissus (qu’elle fait venir d’Italie) et aux belles matières, notamment la dentelle – made in France – qu’elle affectionne. Les croquis dessinés à la main sont ensuite travaillés par une modéliste nantaise et essayés par Mélina avant d’être confectionnés dans deux ateliers du sud : l’un familial et l’autre, 13 A’tipik, qui est un centre de réinsertion à Marseille. Mélina finalise sa collection de printemps nommée Gioia : les harmonies de rose, kaki, écru explosent sur les tweed, dentelle, soie et lin, le tout accessoirisé par de jolies pochettes en cuir. Un style résolument chic et bohème, glamour et sexy que l’on a pu voir lors d’un défilé le 23 avril à l’hôtel Renaissance ou au tout nouveau Jardin Montgrand à Marseille. La dolce vita façon Mélina.

_www.mademoisellesocialite.com

 

Sorry, the comment form is closed at this time.