Marseille
27 Jun, Monday
25° C
TOP

Marie Doazan, l’art d’illustrer la vie

Sur Instagram, vitrine ouverte sur le monde, on la trouve sous le pseudo mariedoz. Cette jeune illustratrice de même pas 30 ans est très reconnaissable à son style. Ses grands aplats de couleurs, souvent celles de la Méditerranée, synthétisent rapidement un univers. En un clin d’œil, on reconnaît et on est transporté. C’est là tout l’art de l’illustration. Son inspiration, elle la puise dans la peinture réaliste de David Hockney, Shirley Jaffe ou encore Edward Hopper. Elle affectionne aussi particulièrement les affiches des années 1950. Ses références en matière d’illustrations sont Sasek, Jon McNaught, Olle Eksell ou encore Blexbolex…

Originaire de Toulouse, Marie Doazan fait ses études à Paris puis bosse durant six ans en tant que graphiste dans des agences de pub. Depuis deux ans maintenant, elle se consacre totalement à son art et travaille régulièrement avec la presse (Les Échos, Paulette magazine, M Le Monde, Doolittle, etc.). En 2016, elle participe également à la collection des Carnets parisiens édités par Clémentine de la Férronière. Ses représentations graphiques sont exposées à la Slow Galerie, à Paris, mais aussi chez Malapata, à Lisbonne, ou encore dans la galerie Toiles de mer, à Peyriac-de-Mer, dans le département de l’Aude.

Aujourd’hui, Marie est installée à Marseille d’où son mari est originaire. Cette jolie fille du Sud-Ouest a craqué pour la « ville de mer et de lumière », comme elle la définit joliment, et lui a même consacré son exposition « éclipse » visible à la Slow galerie. Les calanques, les escaliers en enfilade du Roucas Blanc, le marché de Noailles sont autant d’envies de « croquer » la vie qui l’entoure désormais. En espérant qu’elle inonde de ses joyeux aplats colorés, notre illustre cité, qu’elle a choisi d’habiter…

@mariedoz sur instagram