Marseille
29 Jun, Wednesday
24° C
TOP

Le Bon Air, l’apéro sous les meilleurs hospices

C’est sans conteste LE nouveau spot où s’attabler cet été ! À l’heure de l’apéro, ginger beer, rosés de Provence et autres alcools enchanteurs ont la part belle face au soleil couchant. Là-haut, la street-food méridionale (salade de poulpes, burrata, panisses et planches…), concoctée par l’équipe de La French Cuisine, est à l’honneur ! Cela ne fait aucun doute, jusqu’au mois d’octobre, au sommet de Marseille, les coudes vont se lever et ça va jaser !  

Lieu de rendez-vous privilégié pour les potes après le boulot, point de vue panoramique ultra romantique pour les dates… Le Bon Air, c’est en somme l’air des cimes ! Il faudra grimper au pied de la basilique Notre-Dame-de-la-Garde pour voir et être vu. Testé et validé, ce haut-lieu est un futur incontournable pour les Marseillais, amoureux de leur Bonne Mère, mais aussi pour les touristes bons-vivants qui viendraient visiter l’édifice après 16h.  

En tout cas, et c’est plutôt de bonne augure, Florian, Tom et Jon (La French Cuisine) sont les premiers à s’installer sous le regard bienveillant de la gardienne des marins et des pêcheurs. C’est le Père Spinoza lui-même (recteur de la basilique Notre-Dame-de-la-Garde, responsable de l’ensemble du sanctuaire) qui leur a proposé d’installer leur food-truck au pied de la basilique. Pourquoi eux et pas d’autres ? L’homme d’église explique : « La Bonne Mère est un symbole de Marseille où chacun aime se retrouver. Le Bon Air est un lieu de convivialité où l’on contemple le soir une vue à “390 degrés”, comme aiment le dire les Marseillais. La basilique est un lieu de ressourcement, nous voulions donc nous associer à une organisation qui partage nos valeurs ».  

Et, en effet, le trio fraternel a su faire du sommet de la ville un lieu de rassemblement multigénérationnel en accord avec la vie et les valeurs du sanctuaire, la préservation du site en ligne de mire. Les fournisseurs sont proches géographiquement, les packagings sont écoresponsables et les mégots sont recyclés grâce à l’entreprise Tchao Megot.

Et pour respecter les usages, le père Spinoza a même baptisé le Bon Air, le 10 juin dernier. Amen et… à la vôtre ! CG 

@lebonair.marseille 
Du lundi au dimanche de 16h à 22h Notre-Dame-de-la-Garde