Marseille
11 Aug, Thursday
22° C
TOP

La môme Kaas

Mademoiselle chante le blues s’est réconciliée avec la femme et sa maturité. Une vie loin d’être un long fleuve tranquille mais Patricia Kaas est aujourd’hui une belle quadra bien dans ses escarpins. 4 ans après « Kabaret », elle est de retour avec un nouveau spectacle et un album intitulés « Kaas chante Piaf ». Cette sublime interprète s’approprie subtilement les textes de la Môme. Soit un vibrant hommage à celle qui disparut, il y a maintenant 50 ans…
ToutMa : Qui est Patricia Kaas ? 

Patricia Kaas : une artiste… une fille de l’est.

TM : Qu’évoque Marseille pour vous ?

PK : La mer, le port, le beau temps.

TM : Ce projet autour de Piaf est-il un rêve de toujours ? Comment s’est-il construit ?

PK : J’y travaille depuis 2 ans. On m’a proposé de faire ce spectacle pour rendre un hommage à la grande Edith Piaf, pour l’anniversaire des 50 ans de sa disparition. Toutes les chansons ont été retravaillées avec un arrangeur de musique de film, Abel Korzeniowski et un orchestre classique pour que ce soit d’abord un spectacle. Il fallait ensuite que je trouve le ton juste pour réinterpréter les chansons avec mon style, sans copier Piaf. Je suis fière du résultat. J’ai aussi eu la chance de travailler avec Jean-Paul Mazillier et Anthony Berrot qui détiennent toutes les archives et qui m’ont beaucoup aidé pour ce spectacle.

TM : Comment le choix des chansons s’est-il fait ?

PK : Je les ai d’abord sélectionnées pendant mes vacances d’été 2011. J’ai écouté tout ce qu’elle avait enregistré… 430 titres environs. Je voulais reprendre des airs que les gens connaissent mais aussi faire découvrir des titres moins connus mais d’une incroyable beauté. Puis j’ai fait une sélection de 16 titres, en panachant des chansons universelles et des titres plus confidentiels.

TM : Comment vivez-vous ce retour à la scène ?

PK : Je suis très heureuse de repartir en tournée. J’adore la scène et le contact avec le public.

TM : Avez-vous un rituel avant de monter sur scène ?

PK : Oui, me gargariser avec des glaçons…

TM : 25 ans de carrière… Avez-vous des regrets ? 

PK : Non, je suis très heureuse et fière de ma carrière.

TM : On vous a souvent comparée à Marlène Dietrich. On dit que vous avez le même physique. Vous chantez merveilleusement Edith Piaf. L’une et l’autre ont eu des fins de vie si tristes. à quel destin rêvez-vous?

PK : Elles ont eu aussi des vies gaies, joyeuses et pleines d’amour ! Mais c’était une autre époque… Mon destin, je ne le connaîtrais qu’à la fin de ma vie…

TM : Quel est le bonheur absolu selon vous ?

PK : Tout ce que j’aime faire est un bonheur !!!

TM : Votre crédo ?

PK : Faire une chose à la fois et le faire le mieux possible.

TM : Merci qui ? Pourquoi ?

PK : Mes parents. Pour ma volonté, ma voix, mes yeux…

Les spectacles auront lieu les 12 et 13 février au Dôme à Marseille et  au Pasino d’Aix en Provence.