Marseille
12 Aug, Friday
30° C
TOP

Jean Dujardin, le Magnifique

Inutile de le nier, nous sommes toutes folles de Jean Dujardin. Il est en train de détrôner Alain Delon dans le cœur des quadras épanouies depuis The Artist, les trentenaires sont déjà addicts depuis Chouchou et Loulou et la génération des vingt ans capitule progressivement après la pub Nespresso et La French… Il faut dire qu’il est beau l’animal !

Dès les premières secondes du film de Cédric Jimenez, Jean Dujardin EST le juge Michel. Il crève l’écran. Et puis très vite, homme ou femme, on ne peut s’empêcher de le trouver magnifique. C’est ainsi. Le rôle est fait pour lui. Non seulement il l’incarne avec justesse mais il le sublime, renforce sa charge héroïque sans jamais lui oter sa sensibilité et ses doutes. Son face-à-face avec Gilles Lellouche alias Tany Zampa est plus que crédible. Il faut dire que celui-là est puissant aussi. Son rôle n’est pas entaché par le manichéisme de l’histoire et il nous livre un personnage fort mais humain, parfois désemparé, toujours solide pourtant. Bref, on va voir La French comme une pépite du genre, dans laquelle tous les acteurs se livrent avec éclat et où un Jean Dujardin, au sommet ou presque de son art et de sa beauté, nous comble de bonheur.

Lire aussi l’interview de Cédric Jimenez.