Marseille
09 Aug, Tuesday
22° C
TOP

Henry Quinson, Moine des Cités

Á cinquante ans, Henry Quinson a déjà eu plusieurs vies. Franco-américain né à Neuilly-sur-Seine en 1961, il fait des études économiques et sociales à la Sorbonne puis Sciences Politiques, ce qui doit le conduire normalement à devenir banquier comme son père. Mais à vingt ans, il vit une expérience spirituelle indicible, une véritable « rencontre avec Dieu ». Plus tard Henry entre quand même dans le monde de la banque, il devient trader, mais vit mal le fait d’être surpayé et socialement inutile. Et c’est la rupture totale. D’un monde sur-agité et traumatique, celui de la finance, des salles de marchés, des capitaux, il passe à un monde de silence. Il entre à l’abbaye de Tamié en Savoie pour cinq ans de prière, recueillement, méditation, contemplation… Mais il a aussi envie d’être utile aux autres, d’aider son prochain. C’est alors qu’il a une vision : il se voit faire l’école aux maghrébins de Marseille, ville qui lui était totalement inconnue ! Vision qui va devenir réalité puisqu’en 1997, il fonde avec Karim de Broucker la Fraternité Saint Paul, une association loi 1901 et une communauté spirituelle fortement engagée dans l’accompagnement scolaire des jeunes. Coïncidence ou pas, le quartier qu’il investit s’appelle… Saint Paul ! Il ne s’agit pas pour Henry Quinson d’évangéliser les musulmans qui vivent là, mais de s’occuper du quartier et de ses habitants, de les aider. Pour cela, ils sont quatre aujourd’hui à habiter dans la cité HLM en cours de réhabilitation pour vivre avec les gens. Tous les quatre ont un travail qui leur permet de gagner leur vie – Henry est professeur d’anglais dans plusieurs établissements – et il y a une soixantaine de bénévoles qui travaillent à la Fraternité, surtout pour faire de l’accompagnement scolaire. Beaucoup sont des retraités et des jeunes, mais n’importe qui est le bienvenu !!! Un bénévole s’engage en principe pour un an après une période d’essai, et ce pour au minimum une heure par semaine. Tout le monde y gagne, les enfants des cités bien sûr, mais aussi les jeunes bénévoles, qui sont quelquefois issus de l’immigration eux aussi et donnent l’exemple. Aujourd’hui l’ancien trader, et ancien moine, donne souvent des conférences sur le thème du parallèle entre la crise spirituelle et la crise financière. Mais Henry s’est aussi fait connaître du grand public en étant le conseiller spirituel du film de Xavier Beauvois Des hommes et des dieux. Il était là pour valider l’authenticité du film sur la vie monastique mais aussi sur la transcendance… Plusieurs vies donc, et c’est pas fini !