Marseille
11 Aug, Thursday
22° C
TOP

François Champsaur, décorateur, designer d’art de vivre

Architecte d’intérieur en vogue, ce Marseillais d’origine prône avant tout des valeurs d’art de vivre et met en avant le savoir-faire artisanal dans son travail. Il revisite ainsi des hôtels ancestraux comme Le Vernet à Paris au printemps dernier ou le majestueux palace Le Royal à évian sur le lac Léman. C’est à Marseille que chaque week-end il se ressource, d’où une certaine vision du « cabanon ». Il associe son talent de décorateur à celui du célèbre cuisinier Michel Portos dans l’ouverture du restaurant Le Poulpe. Une chose est sûre, il a le vent en poupe et l’on comprend pourquoi.

Après un passage peu studieux à l’école Mélizan – réservée exclusivement aux garçons – François Champsaur découvre en terminale les joies de la mixité au Cours Bastide mais n’aura pas le Bac… Pour autant, il intègre les Beaux-Arts et c’est une révélation. Il fréquente alors beaucoup d’artistes d’origines et horizons différents. La maison de ses parents au Roucas-Blanc devient vite un haut lieu convivial avec un croisement permanent de personnalités en tout genre. Il forge là son ADN d’art de vivre… En 1986, il rentre sur dossier à l’école Nationale des Arts Décoratifs. Il acquiert une solide expérience  aux côtés de grands noms du métier comme l’architecte italien Massimiliano Fuksas, le designer Pascal Mourgues ou encore l’architecte d’intérieur Christian Liaigre,  éminence du chic « à la française ».

Il crée son agence en 1995. Son identité professionnelle revendique une absence de style défini, pour justement se remettre en question à chaque nouveau projet et se surprendre lui-même. Il n’y a donc aucun systématisme dans son travail :

« Il ne s’agirait pas de se copier soi-même ! » dit-il avec humour. Sa signature, c’est finalement l’énergie qui se dégagera du lieu une fois transformé, définissant ainsi l’ambition de chaque projet. Ce qui intéresse François Champsaur, c’est une réflexion sur l’hyper industrialisation du monde que ce soit dans la cuisine, la déco, la mode ou le design, qui nivelle le goût à l’échelle mondiale… Aussi aime-t-il donner du sens à son métier en utilisant le savoir-faire des choses fabriquées par l’homme. Il associe par exemple son talent à celui des poteries Ravel (170 ans d’existence à Aubagne) en devenant leur designer pour une ligne contemporaine. Il utilise ainsi des matériaux très forts en référence à un territoire, comme les carreaux de ciment que l’on retrouve dans la décoration du bistrot Le Poulpe, ainsi que son mur en plâtre ciré… Les matériaux de qualité donnent de la puissance aux lieux et il les choisit d’origine naturelle, recyclables et réutilisables, pour l’énergie qu’ils dégagent. C’est également un baroudeur qui voyage beaucoup, il est notamment le designer de la marque de meubles chinoise HC 28.

François insiste toujours sur une forme de mise en scène de l’art de vivre. Pour lui, c’est en Méditerranée que celui-ci est à son summum. On s’y retrouve entre amis, pour rire, manger et boire du bon vin, faire la fête et se raconter des histoires. Que ce soit pour un hôtel, un restaurant ou un particulier, il souhaite susciter de l’émotion, afin « qu’il s’y passe quelque chose ».

 

Agence François Champsaur
_42 rue de Sévigné Paris 3ème _01 43 45 22 46
_www.champsaur.com