Marseille
12 Apr, Friday
13° C
TOP

DUBAÏ, explorer la ville au-delà du bling-bling

L’émirat de la démesure, établi en 1971, est au cœur de l’attention du monde entier depuis plusieurs années. Quoi qu’on en dise, Dubaï fait parler. Ses excès (de croissance et d’hubris), sa population (à 80 % composée d’immigrés d’Inde et du Pakistan), mais aussi son Burj Khalifa (le plus haut gratte-ciel du monde), attisent la curiosité. ToutMa s’y est aventuré pour dénicher des adresses plus authentiques que ce à quoi on pourrait s’attendre, loin du tumulte et de la confusion urbaine, à destination d’un public féru de bonne gastronomie et d’arts au pluriel. Découverte.

OÙ DORMIR ? Éviter les grandes chaînes hôtelières et privilégier les expériences insolites.

ARABIAN BOUTIQUE HOTEL, le plus typique

La devanture ne paye pas de mine et pourtant, cet établissement 3 étoiles renferme quelques secrets encore méconnus des Dubaïotes. Inauguré en 2023, l’hôtel nous fait penser aux riads orientaux. Point de ralliement de toutes les chambres : le bassin baigné de lumière. Le plus ? La terrasse sur le toit, avec vue sur le Vieux Dubaï et ses bateaux de pécheurs flottant sur le golfe Persique. On aime les chambres immaculées et le professionnalisme du personnel, aux petits soins. Le lieu n’est pas loin du métro, très pratique pour visiter toutes les attractions à proximité.

arabianboutiquehotel.com
à partir de 188 € la nuit

THE NEST, l’alternative écofriendly

Rendez-vous en terre inconnue pour tutoyer les étoiles, tels des émiratis des Mille et Une nuits. Ouvert en septembre 2022, The Nest by Sonara Camp propose une expérience étonnante dans le désert d’Arabie. Ce camp luxueux, à la politique zéro déchet, est idéal pour admirer un coucher de soleil inoubliable, qui se solde par un dîner traditionnel. Des danseuses et cracheurs de feu animent ensuite la soirée en musique. Les enfants aimeront aussi la balade en chameau, le faucon impérial et la séance de tir à l’arc, comprise dans le tarif. Enfin, on dort dans l’une des 14 tentes conçues par l’architecte Gianni Ranaulo. Des « nids » posés là, au milieu des dunes. Mémorable.

www.nara.ae
à partir de 600 € la nuit

25 HOURS HOTEL DUBAI ONE CENTRAL, vision de l’avenir

Le 25hours Hotel Dubai One Central est le premier de sa famille à ouvrir hors d’Europe ! Au-delà de ses 400 et quelques chambres, l’établissement est un point névralgique d’attraction pour tous les fêtards et autres digital natives de la mégapole, avec ses bars et restaurants. Clou du spectacle, l’immense terrasse au sixième étage et son Monkey Bar qui prépare des cocktails d’enfer. On retient la piscine avec vue sur le musée du Futur de Dubaï, géant sculptural d’acier et de verre orné de vers poétiques en arabe, mais aussi son Spa et sa salle de fitness. L’hôtel abrite le premier sauna mixte de la ville ! Mention spéciale à la chambre « Bédouine » et sa douche à l’italienne habillée de carrelage vert d’eau.

www.25hours-hotels.com
à partir de 219 € la nuit

OÙ MANGER ? La ville regorge d’adresses raffinées.

AVARA, art comestible

Avatara est le premier restaurant gastronomique uniquement végétarien consacré par le Guide Michelin. Dirigé par le chef Rahul Rana et son équipe, Avatara propose une cuisine innovante et astucieusement conçue, pour mettre en valeur la diversité des saveurs. Le plus étonnant, c’est le menu inspiré des Chakras, « centres énergétiques de la vie ». Chaque aliment, associé à chaque condiment, fait écho à l’un de nos chakras. En 16 plats (accrochez-vous !), on embarque pour une odyssée culinaire censée réaligner nos énergies. Avatara a été récompensée d’une étoile au Guide Michelin seulement 3 mois après son ouverture. À moins de 100 euros le menu, on ne s’en prive pas !

www.avatara.ae

ORFALI BROS, le goût en héritage

Le chef syrien Mohammad Orfali s’est associé à ses frères pâtissiers, Wassim et Omar, pour monter son restaurant qui casse les codes et ouvre les frontières. Orfali Bros fait partie des 50 meilleurs restaurants de la région et a récemment été récompensé d’un Bib Gourmand Michelin. Le menu propose toutes sortes de petites bouchées aux noms énigmatiques. On aime l’effet de surprise et la qualité des produits. Le bun caviar, l’éclair Umami (cacao et prosciutto) et le Come with me to Aleppo, un bœuf wagyu à la cerise, nous ont largement convaincus. La taille raisonnable de chaque proposition permet de se délecter de saveurs différentes. Ne faites pas l’impasse sur les desserts. Le banoffee est un incontournable.

www.orfalibros.com

CHEZ WAM, la French touch

L’adresse chic mais pas « m’as-tu-vu ». Au programme ? Tartare de bœuf wagyu sésame-wasabi ou encore thon sumac et Saint-Jacques à la japonaise. Au sommet du St.  Regis Gardens, dans le quartier de Palm Jumeirah, le chef Hadrien Villedieu apporte son savoir-faire, appris à l’école Ferrandi, dans son établissement moderne et accueillant, Chez Wam. La déco ? Du bois sombre et des cuirs sensuels. Une cabine de DJ pour la fiesta et un bar de 10 m de long pour s’adosser au zinc et enchaîner les cocktails épicés. À plusieurs, préférez la grande tablée du fond. Les plats et desserts sont optimaux pour les adeptes du partage ! La crème caramel surprend par sa présentation et ravit les palais les plus aiguisés.

www.chezwam.ae

QUE FAIRE ? Frissons de peur, de douceur ou d’émotions… ces activités vous feront de l’effet à coup sûr.

THE FRAME, sommet vertigineux

Considérée comme « la passerelle entre le passé et le futur de Dubaï », Dubaï Frame est une visite insolite à faire. C’est un monument en forme de cadre photo qui a été imaginé par l’architecte Fernando Donis. Son projet a été retenu parmi 900 candidatures qui avaient pour but de créer un nouvel emblème pour la ville. Ouverte depuis 2018, cette structure construite avec 2 000 tonnes d’acier est le plus grand cadre au monde. 150 m de haut et un ascenseur en verre qui vous emmène au sommet du monde. Une fois là-haut, The Frame s’avère être une plateforme d’observation de choix pour contempler Dubaï dans toute sa diversité architecturale.

www.thedubaiframe.com

MUSÉE JAMEEL ARTS CENTRE, le sens de l’accueil

Ce centre d’art fait dialoguer toutes les cultures qui convergent vers les Émirats. Contrastant avec la skyline, l’immense galerie donne sur le Khor Dubaï, un canal de 14 km autrefois employé comme port naturel du golfe Persique. Ses 10 espaces d’expo et ses 7 jardins sur le front de mer ont valu au Jameel Arts Centre, depuis son ouverture en 2018, deux distinctions : celle de la première bibliothèque d’art des Émirats et celle de première bibliothèque publique de Dubaï. Vous ne pourrez pas louper son revêtement blanc étincelant. Le but premier de cette installation ? S’ouvrir aux nouveaux publics, culturellement hétérogènes. Jusqu’au 28 avril, l’exposition Guest Relations explore l’histoire politique et architecturale du Moyen-Orient à l’ère du tourisme de masse. Un écho à la population croissante et immigrée de la région, qui ne cesse de s’étendre.

jameelartscentre.org

CINÉMA AKIL, art et essai

On n’aurait pas cru tomber sur ce genre de cinéma en plein cœur des Émirats ! Lancé en 2014, le cinéma d’art et d’essai Akil mise sur une ambiance underground (presque new-yorkaise) dans la ville moderne. Installée dans les entrepôts d’Alserkal, cette salle feutrée aux sofas d’antan flamboyants propose de passer un moment dans un lieu calme et décalé. Au programme ? Chaï latte au bar et films d’auteurs toute la journée. La programmation met souvent à l’honneur un metteur en scène en particulier, parfois un Français ou un Italien, quand elle n’opte pas pour une option thématique. Spot culturel branché !

www.cinemaakil.com
environ 12 € le ticket