Marseille
25 May, Wednesday
16° C
TOP

CLAP CLASS, petit guide du métier d’acteur

Enfin une alternative proposée à tous ceux qui rêvent de faire du cinéma mais qui ne vivent pas à Paris… Né d’une réelle volonté de faciliter la rencontre entre comédiens du Sud et professionnels du cinéma, de tous horizons, Clap Class est d’abord un organisme de formation spécialisé dans les qualifications du métier d’acteur. Ensuite, il sait d’emblée créer du lien, sa seconde nature…

On ne monte plus à Paris

Sophie Garagnon et Thomas Philippart, tous deux comédiens, avaient parfaitement conscience de la pauvreté de l’offre dans notre région, alors qu’on sait qu’elle regorge d’artistes talentueux. Toutes les opportunités de se former et de se faire connaître étaient systématiquement ancrées à Paris ! Ils ont atténué ce manque en créant cette structure, presque sur mesure pour nos acteurs, qui permet à la fois le stage expérimental et l’échange avec le monde de l’acting… deux notions favorables à l’émergence de nos talents locaux, à la hauteur de leurs ambitions.

Appartenir à une communauté

Les stages proposés dans différentes disciplines sont une excellente opportunité pour les comédiens en devenir de se rapprocher, de travailler ensemble, d’améliorer leurs compétences et d’expérimenter de nouvelles méthodes. Au cours des master classes organisées avec de grands noms de la profession, ils peuvent aussi nouer de vrais contacts. Réalisateurs, metteurs en scène, directeurs de casting et acteurs reconnus sont là pour répondre à leurs questions, leur permettant ainsi de mieux connaître les rouages de cet univers complexe… mais tellement attrayant.

Ne pas passer par la case « banque »

Et comme l’argent, même s’il ne fait pas le bonheur, y contribue largement, il faut savoir que Clap Class est détenteur de la certification qualité « Qualiopi » permettant à ses stagiaires de faire financer leur formation par l’Afdas (opérateur de compétences du secteur de la culture et des industries créatives) et par Pôle emploi. Ces formations sont dites intensives, allant de 2 à 12 jours en continu, et répondent chacune à différentes réalités de ce monde artistique.

Savoir se vendre

Les comédiens sont de plus en plus nombreux et pour beaucoup, il devient très difficile de passer des essais et de rencontrer des directeurs de casting trop sollicités. Avec la crise sanitaire, la culture a été plus que jamais impactée et les comédiens doivent vraiment faire la différence par leurs compétences au moment crucial du casting. Et comme les modalités de ces bouts d’essai ont changé avec notre drôle de conjoncture « sans contact », la pratique de la self tape devient monnaie courante dans le secteur, sans que l’acteur lambda ne la maîtrise vraiment. Mais cela s’apprend également chez Clap Class.

L’offre et la demande

Trop d’acteurs, pas assez de rôles. On connaît la rengaine. Elle s’applique encore plus sévèrement ici. Avec le large réseau tissé au cours de leurs carrières respectives, Sophie, en tant que comédienne et cascadeuse* professionnelle, et Thomas, comme comédien et directeur de casting, ambitionnent de créer l’indispensable passerelle entre Marseille et Paris. Aussi n’emploient-ils que des intervenants encore en activité et ayant des projets en cours…

L’effet name-dropping

Ont déjà été nommés :
Dans la catégorie « intervenants réalisation » : Charlène Favier (deux nominations aux César 2022), Karim Dridi, Jessica Palud et l’adorable Julie Gayet.
Dans la catégorie « direction de casting » en local : Audrey Gini, Julien Grossi, Cendrine Lapuyade, Sophie Rimbaud
Sont venus de Paris : Constance Demontoy, Pierre-François Créancier, Stéphanie Doncker, Bénédicte Guiho, Coralie Amedeo, Joanna Delon, Antoine Carrard, Bruno Delahaye

Tout ça pour ça

Évidemment, le bonheur pour Clap Class, c’est d’apercevoir les stagiaires sortants au générique de productions en tout genre. Il est d’ailleurs déjà arrivé plusieurs fois, après tout juste un an d’existence, que leurs comédiens décrochent des rôles auprès des intervenants « pro » qu’ils ont rencontrés lors de ces stages. D’autres se sont embarqués dans de beaux projets en collaboration avec des personnes rencontrées pendant la formation. Mais le top du top, c’est évidemment de faire émerger des talents ! Et dans leurs rêves les plus fous, Sophie et Thomas aspirent aussi à pouvoir financer une fois par an, en lançant un appel à projets, la réalisation d’un court-métrage (pourquoi pas un long ?) ou d’un projet artistique dans la région. (*NDLR : Des formations de cascades avec de grands professionnels du genre sont évidemment à la carte, foi de Sophie !)

© Caroline Dutrey

Pour découvrir
les master classes à venir :


www.clapclass.fr
Sur Facebook ClapClass
Sur Instagram @clap.class
Inscription aux formations
ou questions : info@clapclass.fr