Marseille
30 Sep, Friday
13° C
TOP

Capuche, éthique et choc

Déjà actrice de la mode phocéenne et durable avec son atelier et chantier d’insertion 13 A’tipik, Sahouda Maallem lance cette année une marque écoresponsable dénommée Capuche. Par le biais de l’upcycling, cette Avignonnaise d’origine imagine des pièces uniques, made in Marseille, qui peuvent se porter toute l’année ! Dans l’atelier 13 A’tipik, les vestes sont souvent transformées en tailleurs, une des créations fétiches de Sahouda qui en aime le chic malgré le style streetwear affirmé de sa jeune marque. Capuche, dont chaque short, robe ou pantalon est confectionné à partir de chutes de tissus ou d’anciens vêtements directement importés du dressing de la créatrice, s’inspire de la modernité d’Alexander Wang et parfois même du style classique de Chanel.

La part belle est volontiers faite aux bobs, accessoire emblématique de la cool attitude depuis quelques saisons déjà, à arborer tout l’été. Pour son premier défilé, Sahouda Maallem rend hommage à Marseille par le choix de ses coloris : des bleus ciel, marine ou denim et du beige sable. La créatrice reste fidèle à ses valeurs : « Il n’y aura pas de saison dans mon travail. Seulement un vestiaire intemporel, souvent unisexe, que l’on peut garder le plus longtemps possible. Je choisis de mettre en avant une mode responsable à travers plusieurs collections capsules. Des pièces avec lesquelles on joue autant en hiver qu’en été. » La jeune griffe marseillaise pourrait même collaborer à l’avenir avec Kaporal, une marque locale très engagée depuis cinq ans auprès de l’atelier 13 A’tipik.


13 A’TIPIK
4 rue de la Visitation, Marseille 4e
Ouverture du e-shop Capuche après le défilé du 12 mai
À suivre sur Instagram @capuche.ncb