Marseille
09 Aug, Tuesday
22° C
TOP

Brahim Zaibat : Rock it all Tour & special guests

Au Silo le 15 novembre

En tournée dans toute la France depuis quelques semaines, Brahim Zaibat se produit au Silo à Marseille, pour deux représentations exceptionnelles. Triple champion du monde de break dance au célèbre Battle of The Year en 2003, 2007 puis 2010, le danseur hip hop se fait remarquer en 2012 devant 114 millions de téléspectateurs aux côtés de Madonna au show de la mi-temps du Super Bowl. L’année dernière, la France découvre son talent lors de l’émission Danse avec les Stars. L’émission révèle ses capacités artistiques au delà des frontières du hip hop et le danseur termine finaliste du programme. Brahim Zaibat s’entoure de quelques pointures pour créer cette année son propre spectacle et offrir au public un véritable show. Rencontre avec l’artiste durant les dernières répétitions…

 

TM : Nous sommes impatients de vous revoir et de découvrir votre propre show, loin des plateaux tv, quelle énergie souhaitez-vous transmettre au public et dans quel état êtes vous ?

BZ : Très fatigué là ! On répète non stop de 10h à 19h avec les danseurs mais on est vraiment heureux. Le spectacle va être rempli de toutes sortes d’énergies et pour tout le monde: De l’énergie street, aux danses acrobatiques en passant par la valse. L’énergie sera multiple, omniprésente et pour tous les âges.

 

TM : Comment est née l’idée de votre spectacle, Rock it all Tour ?

BZ : Ma participation à l’émission Danse avec les Stars était riche en nouveautés et notamment avec la découverte des danses de salon. En réfléchissant au spectacle, je me suis dis pourquoi pas marquer le coup et réunir l’univers urbain et l’univers des danses de salon. Dans le monde de la danse urbaine, je n’ai jamais croisé aucun danseur de danse de salon, que ce soit en compétition ou dans nos spectacles et idem pour la danse urbaine avec l’émission. Il n’y a jamais ce croisement des univers et j’avais envie de réunir ces deux publics autour d’un seul spectacle.

 

TM : Votre spectacle est composé de 13 tableaux, ce sont aussi 13 styles de danse différents ?

BZ : c’est ça, treize tableaux avec treize styles différents. Certaines danses vont revenir d’un tableau à l’autre comme le contemporain et le chacha qui sont des danses que j’apprécie énormément et bien évidemment le break dont je suis issu. C’est vraiment un spectacle de danse, pas une comédie musicale avec une narration linéaire mais des tableaux avec leur propre univers, leur propre histoire. A chacun de d’interpréter ce qu’ils racontent, de ressentir une émotion.

 

TM : Les tableaux sont-ils inspirés par votre propre parcours ?

BZ : Oui, un peu. Le spectacle évoque des moments de ma vie, mes rêves, mes envies mais chacun peut se les approprier et tout le monde peut se reconnaître à travers les sentiments qui transparaissent tels que l’amour, la haine, la joie.

 

TM : Avec qui avez-vous conçu le  spectacle ?

BZ : Je l’ai écrit avec Yaman Okur, un ami de quinze ans. Nous formons une petite équipe et cela paraissait évident de travailler ensemble. Nous avons abandonné l’idée d’une histoire avec un cheminement narratif. Nous sommes dans l’émotion de la danse pure et chacun s’appropriera l’histoire.

 

TM : Qu’est ce que Danse avec les Stars vous a apporté ? Avez-vous élargi votre palette d’expression artistique ?

BZ : Clairement. C’est qui ce m’a amené à Rock it All. Je ne pensais pas apprécier ces nouvelles danses à ce point là. Dès la première semaine, j’y ai pris goût et je me suis investi pleinement. J’avais aussi une super prof. Je danse depuis que j’ai 9 ans, l’aisance, la présence scénique je l’avais déjà avec les dix années passées au sein du Pockemon Crew. Nous avons enchainé les shows et performances scéniques. Mais je n’étais jamais sorti des frontières du break dance et il a fallu que je me libère de tout mes automatismes du hip hop… que j’oublie ce que j’avais appris pour apprendre tous ces nouveaux pas de nouvelles danses.

 

TM : Comment votre participation a t-elle été perçue dans le monde du hip hop ? et votre rôle de consultant artistique (notamment pour Les trois Mousquetaires).

BZ : Chacun avait son avis au départ et était critique – d’après les retours dont on a pu me faire part – mais, au fur et à mesure de l’émission, les danseurs hip hop plus rétissants ont vu que je me donnais à fond. Si tu fais bien les choses en y croyant, les gans finissent par accepter.  Je pense même que j’ai ouvert les yeux à certains d’entre eux. Je croise de jeunes danseurs de hip hop dans la rue qui veulent apprendre et viennent maintenant me demander conseils sur les choix de « danses debout ».

 

TM : C’est plus flippant un Battle of the Year ou une performance de Danse avec les Stars ? quelle différence d’énergie ?

BZ : Le Battle of the Year ! j’ai travaillé depuis tout jeune pour gagner. L’énergie est forte aussi en plateau mais pour moi c’était une expérience, que je gagne ou je perde, l’essentiel était d’avoir participé. Sur un Battle, la compétition est poussée à l’extrême avec l’intensité du public. Pour les deux, mon seul stress reste la danse elle même, les pas, ne pas me louper et cela, peu importe le contexte, c’est toujours là !

 

Le Silo :
24, quai de Lazaret 13002 Marseille
_04 91 90 00 00  _www.silo-marseille.fr

Rock it all Tour : samedi 15 novembre à 15h30 et 20h30 de 30 à 43 €