Marseille
03 Oct, Monday
17° C
TOP

ARTPLEXE, ciné majesté

Le complexe cinématographique et culturel Artplexe Canebière voit enfin le jour après plus de deux années de chantier. Porteur de nombreux espoirs, il pourrait bien, tout en préservant le tissu urbain et commerçant local, redorer l’image de l’illustre Canebière…

En implantant un cinéma au centre de Marseille, ville souvent filmée mais paradoxalement peu équipée en structures dédiées au 7e art, l’objectif des concepteurs, Gérard Vaugeois et Jean-Jacques Léonard, est simple : reconquérir l’espace public du quartier des Réformés en créant un lieu de verre et de métal ouvert sur l’extérieur, en synergie avec les acteurs culturels du coin, de la librairie Maupetit aux théâtres du Gymnase et des Bernardines.

Gérard Vaugeois, qui a fait ses armes dans la production et la distribution cinématographiques, et Jean-Jacques Léonard, directeur général de la société, indiquent : « Nous sommes fiers que l’Artplexe naisse à Marseille, une ville que nous connaissons bien et qui correspond parfaitement à l’idée de notre concept, aller au-delà d’un simple cinéma. Nous sommes convaincus qu’Artplexe Canebière apportera une nouvelle dynamique dans ce quartier, à travers sa proposition mais aussi grâce aux synergies qui vont être développées avec les acteurs culturels voisins. »

Imaginé par Jean-Michel Wilmotte, architecte fondateur de Wilmotte & Associés, le complexe dévoile une silhouette contemporaine, en harmonie avec les bâtiments alentours. À première vue, on tient ici le genre de bâtiment qui marquera Marseille à tout jamais ! L’Artplexe promet ainsi d’être un rendez-vous incontournable pour tous les amateurs d’architecture,de cinéma, de musique et de bonne bouffe. Autrement dit, pour tout le monde !

Côté cinéma, les salles sont équipées d’une technologie dernier cri : projection laser en 4K et son immersif Dolby Atmos. Bien qu’il soit orienté grand public, le complexe se veut aussi sélectif dans ses propositions d’art et d’essai. Lieu de vie et de business, il accueillera également des séminaires, des conventions et des soirées privées grâce aux salles dotées d’un matériel technique de pointe et d’un espace lounge. Philipe Dejust, fondateur de Cap Cinéma et président de la structure, nous explique qu’ « avec la crise sanitaire, le métier d’exploitant des salles de cinéma est plus que jamais en mutation », ajoutant que « devant l’émergence forte des plateformes, il doit se réinventer ». D’où cette idée de proposer des univers qui répondent autant à un public de cinéphiles qu’à un public en recherche de divertissements. Comme un signe du destin, cette nouvelle structure porte à 13 le nombre de cinémas aujourd’hui présents à Marseille… Tiens, donc !

Vous l’aurez compris, ce bijou nouvelle génération se veut pluriel et novateur. Il recevra régulièrement, dans des salles spécialement prévues à cet effet, des artistes de jazz (André Manoukian, Robin McKelle) et exposera des artistes émergents. La programmation culturelle, signée Jean-Jacques Léonard et Valérie Dufayet (philosophe et conférencière), fera aussi la part belle aux conférences, nous promettant la venue d’invités de prestige qui offriront aux Marseillais un véritable shot de culture. Très bientôt, Boris Cyrulnik et l’historienne et plume régulière du ToutMa, Judith Aziza, investiront les lieux pour y partager leur savoir.

Quant au pôle food, les amateurs de bons petits plats ne seront pas en reste grâce à deux restaurants : une brasserie méridionale en pied de bâtiment (Le Blum) et un comptoir à mets sur le toit (Les Réformés), où s’invitera le label « La dame Noir » pour faire danser les Marseillais du jeudi au samedi soir. Soutenu par la Métropole, l’Artplexe répond avec panache à des enjeux politiques stratégiques et urbains, mais il est aussi l’objet d’un pari financier colossal. Un beau défi à relever pour le complexe qui ambitionne d’atteindre une fréquentation plancher de 300 000 entrées par an.

ARTPLEXE 125 La Canebière, Marseille 1er artplexe-canebiere.com