Marseille
02 Jul, Saturday
17° C
TOP

Amélie Zorzetto, le talent incandescent

Sexy en diable, mêlant candeur enfantine et moue boudeuse, Amélie Zorzetto n’est pas sans rappeler BB. Modèle à la photogénie remarquée, on commence à la voir un peu partout. Sa première campagne, c’était Roxy. Actuellement, elle est l’égérie des bijoux Charlet dont la campagne est réalisée par Bertrand Hennet & Estelle Jousset. Elle est aussi le mannequin de la marque marseillaise Reqins pour la collection été 2017, photographiée par Lou Escobar. Son visage a séduit l’enseigne sportive Keep Cool. Tout cela sent bon le charme. Amélie est dans l’air de son temps.

Dans la vraie vie, Géraldine Lapalus, comédienne en vogue de la série Camping Paradis, est sa grande sœur. Une sœur qu’elle aime énormément, qu’elle admire infiniment. Qui lui a également donné envie d’être actrice… Elle, la timide, la rêveuse, la « girouette », comme Amélie se définit elle-même. Rien ne la prédisposait à être mannequin non plus mais concrètement, Amélie ose tout. Tout l’amuse. Aussi, lorsqu’elle s’inscrit au Cours Florent, le plaisir du jeu la prend aux tripes. S’inventer des personnages, flirter avec l’improvisation, la scène est jubilatoire. Courir les castings ne lui fait pas peur non plus, bien au contraire. D’une pub pour les compotes « Charles & Alice » à un petit rôle dans « Drôle d’oiseaux » le dernier film de Gérard Jugnot à qui elle donne la réplique (sortie courant 2017), son frais minois vient taquiner la caméra. Avec son parler ingénu, elle nous confie faire une apparition très fugitive, lors d’un clin d’œil à Brigitte Bardot (tiens donc …), dans le biopic « Dalida » de Lisa Azuelos. Elle a aussi adoré le cinéma. L’effervescence des plateaux la fascine et surtout, elle se sent dans son élément.

Amélie croque la vie avec bonheur, toujours. Déjà maman d’un petit garçon de 2 ans, la jeune femme ne fait pas ses 30 ans. Amoureuse aussi, elle affiche sa passion de l’autre. Quand on lui demande quels sont ses spots préférés à Marseille – sa ville, dont elle est dingue et qu’elle ne quitterait pour rien au monde – elle énumère ainsi : « J’aime boire une bière au « White Rabbit », un pastis chez « Staow » les soirs de Arty Party* en bas de chez moi, un cocktail au « Marengo », un « au revoir Shoshana » à la Dame Noir. Acheter des câpres et de l’harrissa à Noailles avant d’aller manger un délicieux couscous à « La Femina ». La pizza à l’anchois au « Petit Naples » de l’Estaque. Les plats et vins italiens de la « Cantinetta ». Sortir mes talons au « Café Populaire » avec ma sœur. Faire le marché au poisson de Caro sur la Côte Bleue en famille. Mes courses chez « Au Grain Près » au Pharo. Et quand je suis en week-end dans le Var, le Picon-bière « chez Dédé » au Rayol-Canadel ! » 

Irrésistible personnalité que la sienne et talent certain, tout laisse présager des lendemains joyeux. Amélie Zorzetto devrait brûler les planches un de ces jours, crever l’écran si l’envie lui en prend vraiment…

*Arty Party : soirées organisées par Julien Sassano, son beau-frère.

Photo en Une _©Yan Maisani