Marseille
23 Feb, Friday
10° C
TOP

Rencontres d’Averroès : les empires de Méditerranée au théâtre de la Criée

En novembre, les Rencontres d’Averroès ont réuni au théâtre de la Criée, historiens, penseurs et acteurs médiatiques sur le thème « Tout empire périra ? ». Quatre tables rondes et autant de spectacles pour prendre le pouls du passé et du présent de l’histoire méditerranéenne et, peut-être, esquisser les contours de ce qui l’attend.

            Depuis 1994, l’événement créé par Thierry Fabre déploie une proposition unique, comme une invitation à la frontière de la recherche et des arts. La trentième édition des Rencontres d’Averroès a invité cette année à se concentrer sur les empires de la Méditerranée ; empires Romain ou Ottoman, évidemment, jusqu’aux plus contemporains empires culturels et économiques, dont les chocs résonnent plus que jamais dans l’actualité contemporaine.

            Moment fort des Rencontres d’Averroès, les tables rondes décortiquant l’hier et l’aujourd’hui avec seize intervenants internationaux invités cette année : Sylvie Kauffman du Monde, Robert Gildea de l’université d’Oxford, Kamel Jendoubi, ex-ministre tunisien, Arietta Papaconstantinu d’Aix-Marseille Université ou encore Nahla Chahal de l’université du Liban.

         Si l’Histoire est au cœur des échanges, c’est pour mieux définir le présent et peut-être y entrevoir l’avenir : au cœur des jeux d’empires, ce sont les enjeux contemporains qui sont mis sur la table. « Les yeux grands ouverts sur ce qui vient, comment défier le pire et guetter l’inespéré (…) ? » – comme l’a résumé Thierry Fabre dans son introduction à l’édition 2023.

            Pour cette 30e édition, l’art s’est aussi juxtaposé à l’histoire à travers quatre spectacles. L’auteur et illustrateur Kamel Khétif a inauguré les Rencontres jeudi 16 novembre avec une performance protéiforme mêlant échanges, lecture et dessin, marquant un premier trait d’union entre les deux rives de la Méditerranée. Trois autres événements ont ponctué le week-end : la lecture « René Char, un art de résister » à La Criée, précédée d’un échange autour de la figure de l’auteur, ainsi qu’un concert de blues rock-raï à l’Espace Julien et un spectacle de musique et danse soufie au Cepac Silo.

            Dans un contexte médiatique assourdissant, les Rencontres d’Averroès ont marqué cette année un moment privilégié pour prendre le temps de penser l’aujourd’hui à l’aube d’un avenir trouble, mais pas désespéré. MD


https://www.rencontresaverroes.com