Marseille
25 Jun, Saturday
26° C
TOP

Lolo au cinéma Le Cézanne

Julie Delpy, Vincent Lacoste et Dany Boon étaient à Aix en Provence pour présenter la nouvelle comédie romantique de la réalisatrice. Projection, conférence de presse et avant-première au Cézanne… l’équipe en plein « marathon-promotion » du film à travers la France en a profité pour sonder l’accueil du public.

C’est à l’hôtel Le Pigonnet, appartenant à Christophe Lambert, un autre nom du cinéma, que l’équipe a séjourné et que nous avons pu les rencontrer. A la fois scénariste, réalisatrice et comédienne, Julie Delpy voulait – en abordant son 6e long métrage – partir « d’une histoire simple mais avec des personnages, des situations et des dialogues drôles ». Cette fois, le personnage qu’elle incarne n’a plus cet ancrage familial, Violette est une quadra parisienne travaillant dans la mode qui vit seule avec son fils et n’a qu’une seule amie, Ariane (incarnée par Karin Viard). Parties en thalasso à Biarritz toutes les deux, Violette fait la connaissance d’un homme, Jean-René (Dany Boon) qui  va vite combler ses longues années de solitude. Aux antipodes de l’univers dans lequel elle vit, il décide de la rejoindre à Paris et tente de s’adapter à son monde comme de plaire au fils protégé de Violette, Lolo (Vincent Lacoste) qui habite encore chez elle. Sans s’en douter, le couple va être mis à l’épreuve par ce fils nuisible, égoïste, prêt à tout pour garder sa mère exclusivement pour lui.

« On peut dire qu’il est furieusement manipulateur. J’ai toujours aimé mettre en scène des êtres névrosées dit Julie Deply amusée. J’aime beaucoup filmer les psychotiques. Je connais pas mal de gens comme ça. Je ne leur trouve aucun comique dans la vie mais, au cinéma, il y a chez eux, quelque chose qui me fait beaucoup rire ». Comme souvent dans ses films, son personnage est cash, ses propos sans filtre, enchainant les malentendus mais sortant plus fort des épreuves qu’il endure. « Oui, c’est toujours l’idée que ce qui ne vous détruit pas rend plus fort, une idée assez obsessionnelle chez moi » ajoute Julie Delpy.

Des acteurs dans des rôles sur-mesure, de grands moments de rire, le film Lolo aborde aussi des thèmes contemporains peu exploités au cinéma comme celui de l’enfant roi, à qui tout a été permis et qui n’éprouve aucun sentiment pour autrui, et celui de la sexualité narré crument entre femmes, loin des clichés romantiques voire prudes attendus.

Le Cézanne 1, rue Marcel Guillaume, Aix-en-Provence
www.lescinemasaixois.com

Sorry, the comment form is closed at this time.