Marseille
30 Nov, Wednesday
2° C
TOP

Isabelle BRÉMOND : agilité, spontanéité et volubilité

Continuer de faire rayonner l’art de bien manger à travers le département, telle est l’ambition d’Isabelle Brémond, directrice générale de Provence Tourisme et initiatrice de Marseille Provence Gastronomie, dont le sigle MPG est devenu très familier des locaux festifs et branchés. Promouvoir la gastronomie du territoire, transmettre ces valeurs aux jeunes, voilà en quelques mots les objectifs phares de MPG, avec en figures de proue Les dîners Insolites, le Street Food Festival et bientôt des dîners préhistoriques en pleine grotte Cosquer. Rencontre avec une créative singulière.

ToutMa : Quid de Marseille Provence Gastronomie ?

Isabelle Brémond : Il y a trois ans, lancé par le Département des Bouches-du-Rhône, Provence Tourisme portait MPG 2019, année de la gastronomie en Provence. L’initiative a été marquée par de nombreux records, que l’on parle de fréquentation, avec plus de 2 millions de participants, ou d’ampleur, avec environ 1 000 événements. Cette première édition a été pour nous un « laboratoire » d’idées. Puis, en 2020, pandémie oblige, nous avons changé la formule au profit de « Sauve ton resto », le food truck itinérant pour aider les restaurateurs. Aujourd’hui, perdurent Les Dîners insolites et le Street Food Festival…

TM : Tant d’idées pour animer le département ! D’où viennent-elles ?

IB : Toute l’équipe est en ébullition permanente, toujours en veille. Je leur dis souvent, en interne : « Trompez-vous, mais proposez ! » On se réunit beaucoup mais le plus gros de nos recherches se fait sur le terrain et à travers nos rencontres, comme celle avec Richard Lepage, cofondateur du restaurant Le République, qui a initié l’idée du label Sans Fourchette®. C’est un dîner décomplexé concocté par l’association Mémoire et Santé, et accompagné par Provence Tourisme. Le concept réunit des personnes souffrant de troubles neurocognitifs, accompagnées de leurs aidants et de leurs proches. Le dîner réalisé par des chefs partenaires est intégré dans notre projet « tourisme et handicap ». Les saisons sont propices à valoriser le territoire et ses richesses. Nous cherchons toujours des cibles différentes. On n’attire pas que les touristes, au contraire ! Le succès des Dîners insolites cet été ou encore la fréquentation record du Street Food Festival en sont les témoins parfaits. Notre mission est de laisser une trace avec des projets pérennes. D’ailleurs, je travaille actuellement avec Jean-Marc La Piana, le directeur de La Maison, centre de soins palliatifs à Gardanne, pour réintroduire la notion de « bien manger » dans les lieux de fin de vie. La gastronomie doit être un plaisir pour tous !

TM : Quel bilan pour MPG 2022 ?
IB : En 2022, nous souhaitions aller plus loin dans la traduction symbolique des produits, des recettes et des traditions emblématiques du territoire. « Dis-moi ce que tu manges, alors je comprendrai qui tu es, d’où tu viens et ce que nous pourrions partager », tel était l’adage de cette année. Le bilan concret ? 25 000 personnes au Street Food Festival (un record) ; 3 000 places vendues en 2 h pour Les Dîners insolites. Mais aussi, la reprise du modèle de ces dîners dans les champs de lavande de Terre Ugo. Après avoir participé l’an dernier à l’opération, Terre Ugo a lancé cet été son propre concept où chefs et producteurs locaux se succèdent. Une vraie dynamique est lancée !

MPG a souhaité mettre en avant les boulangers, et plus particulièrement le pain, sans qui le repas n’aurait pas la même saveur. La gastronomie cache toute une filière derrière ses plats bien garnis ! Les céramistes, par exemple, font partie intégrante de l’expérience. Cet été, nous avons engagé un potier d’Aubagne pour nos dîners. Actuellement, j’aide Santafoo, une start-up digitale de livraison de produits du terroir. Ils sont tellement transparents qu’on verrait presque la couleur des yeux de l’agriculteur derrière chaque produit vendu !

LES GRANDES DATES MPG 2022

LE SANS FOURCHETTE

Fabienne Verdureau et Richard Lepage sensibilisent le public mais aussi les chefs de demain pour qu’ils intègrent le label Sans Fourchette® dans leur apprentissage. En partenariat avec le lycée hôtelier de Bonneveine. À déguster au domaine La Dona Tigana à Cassis, le 6 octobre 2022.

www.lesansfourchette.com

LE GRAND REPAS

Ce concept de menu unique revient le 20 octobre prochain, dans différents lieux des Bouches-du-Rhône. 11 restaurants, 2 établissements de santé, 42 collèges et 3 lycées hôteliers avaient déjà mis la main à la pâte en 2021 : une invitation adressée au plus grand nombre pour un moment de convivialité et de sensibilisation gastronomique. MPG et la Direction de l’éducation et des collèges du département s’unissent à l’événement national de l’association Le Grand Repas. Après Mory Sacko l’an dernier, c’est au tour de Glenn Viel, chef trois étoiles de l’Oustau de Baumanière, de devenir le parrain provençal de l’événement.

LES DÎNERS PRÉHISTORIQUES

Au cœur de la grotte Cosquer, en début d’année 2023, vous pourrez opérer un retour aux origines grâce au chef Emmanuel Perrodin, également historien, spécialiste de l’histoire des goûts. MPG réalise quatre dîners pour une centaine de convives. En partenariat avec Culture et Territoire, le gestionnaire du site, le chef a imaginé des menus en collaboration avec le Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique. On s’attend à déguster des racines et des viandes, mais finement préparées à la sauce moderne.

LA PROVENCE AU BHV

Du 9 novembre au 31 décembre, le meilleur de la création provençale investit le BHV Paris pour une mise en scène des traditions de Noël. Gastronomie, culture, paysages, lieux iconiques et artisans locaux seront à l’honneur et diffuseront l’art de vivre en Provence. Pour l’inauguration, c’est encore Emmanuel Perrodin qui devrait officier en cuisine… à la demande du patron du BHV lui-même !

Toutes les informations sur mpgastronomie.fr