Marseille
21 Oct, Thursday
14° C
TOP

Interview, Axelle Laffont la MILF la plus sexy du PAF

Voilà bien des années qu’Axelle Laffont s’est fait un prénom dans le monde de la télévision. Elle brille aussi au cinéma avec le retour de flamme de son premier film, MILF, sur la plateforme Netflix !  Petite-fille de Robert Laffont (fondateur de la célèbre maison d’édition marseillaise) et fille du séduisant Patrice Laffont (celui de l’émission Des chiffres et des lettres), Axelle a hérité d’une vraie télégénie et de talents multiples. Toute jeune quinqua, elle est sexy en diable et aime toujours autant s’amuser. Rencontre avec une touche-à-tout à l’énergie communicative… 

ToutMa : D’abord actrice, tu deviens aussi réalisatrice avec MILF, un film sorti en 2018 qui connaît un succès mondial après son passage remarqué sur Netflix cet été. Raconte-nous !

Axelle Laffont : Avant MILF j’avais déjà réalisé des petites choses, comme, entre autres, Addict une mini-série pour Canal+ que j’avais coréalisée avec mon frère aîné, Fabrice. Mais MILF est effectivement mon premier long métrage.

Le film est sorti en salle en mai 2018 et n’a pas été un énorme succès, donc quand il est sorti le 17 juillet dernier sur Netflix International et qu’il s’est retrouvé, à peine au bout de 48h, dans le classement « top 10 » d’énormément de pays, j’étais sur un nuage. Grâce à ça, j’ai depuis la chance de parler de mon travail et de mon film avec des gens aux quatre coins du monde. C’est assez magique et ça a l’air de déclencher de nouveaux projets aussi, donc je croise les doigts…

TM : Cet été, on a suivi tes tournages sur Instagram. Une nouvelle réalisation ? 

AL : Cet été, j’ai réalisé à Montpellier, pour France 2, des parties d’épisodes du feuilleton Un si grand soleil. C’était ma deuxième session, j’en avais fait une au mois de janvier dernier, et ça m’avait déjà beaucoup plu. C’est un travail très particulier. On est une trentaine de réalisateurs je crois, et d’ailleurs on est plus des techniciens de la réalisation qu’autre chose. On ne réalise que des bouts d’épisodes, tout en se soumettant à une ligne artistique très précise, avec un timing très serré… C’est un rythme très soutenu et éprouvant mais c’est une super école pour l’adaptation et l’efficacité, il y a une très bonne ambiance, et les acteurs comme les techniciens sont tous très investis.

TM : Tu fais partie des iconiques Miss Météo de Canal+… Sûrement des souvenirs dingues ! Un vrai tremplin pour toi ?

AL : C’était il y a bien longtemps maintenant (sourire). Je n’ai fait qu’une année à Canal+ en miss météo, mais je me suis vraiment beaucoup amusée à faire des sketchs tous les soirs, il y avait une liberté de ton qui était vraiment rare. C’est d’ailleurs ce qui m’a donné la force de faire mes deux one woman shows derrière.

TM : Quid de ta carrière de chanteuse ? Pourquoi cette envie ?

AL : Quelle carrière de chanteuse ?! (Rires)Je ne suis pas chanteuse… J’ai juste sorti un EP de 7 titres il y a plusieurs années, mais c’était plus une blague qu’autre chose. Ça s’appelait Axelle Laffont in translation et c’était des traductions littérales de gros standards américains comme par exemple Comme une pucelle de Madonna plutôt que Like a virgin (rires). Après c’est vrai que j’aime bien chanter et qu’il paraît que je chante plutôt juste, mais bon je n’ai aucun rythme et j’ai un groove niveau zéro, qui peut rendre fou n’importe quel bon musicien !

J’ai chanté sur le générique de fin de mon film et c’était une envie plus familiale, mon frère Ben Molinaro a composé toute la BO, mon autre frère Mathieu rappait sur certains tracks et ma fille Mitty a même fait des cœurs.

Dernièrement j’ai enregistré un ou deux titres avec le producteur de musique Crayon (dont je suis fan), je ne peux pas encore en dire plus, mais j’ai adoré ça.

TM : Animatrice déjantée, comédienne spontanée, ton dada c’est pourtant l’écriture, une activité sage. Qu’est-ce que tu écris aujourd’hui ?

AL : En ce moment je suis sur une série (8×52’) dont j’ai eu l’idée il y a quelques mois et que je coécris avec Stephen Carrière. C’est une tragi-comédie à laquelle on croit beaucoup tous les deux, et on s’amuse énormément à l’écrire.

TM : As-tu l’esprit de famille ? Que dirais-tu sur la tienne ?

AL : Je ne sais pas trop ce que veut dire « avoir l’esprit de famille », mais ce qui est sûr, c’est que j’ai souvent travaillé avec mes frères, tout comme j’ai fait tourner ma fille… Ce n’est pas toujours simple et parfois même plus compliqué qu’avec d’autres, mais j’adore malgré tout créer des choses avec eux, et surtout j’ai la chance d’avoir trois frères très talentueux, chacun dans son domaine. Quant à ma fille, je n’en parle même pas, elle sait déjà tout faire… Je suis ultra fière d’elle.

TM : Tu es née à Marseille, avec un patronyme classe ! Quelles relations entretiens-tu avec cette ville à la réputation complexe ?

AL : Je suis née à Marseille mais je n’y ai jamais vécu. Toute ma famille est marseillaise, ma mère comme mon père, et mon grand-père paternel a même une rue qui porte son nom maintenant, en bas du MuCEM : la Promenade Robert Laffont, c’est quand même la classe.

J’adore Marseille et j’y vais le plus souvent possible. Mon rêve serait d’y aller tous les week-ends si je pouvais.

TM : Fais-nous une liste de tes spots préférés : balades, bistrots, quartiers, musées… ce que tu aimes faire à Marseille en bref !

AL : Musée, forcément le MuCEM et pas seulement parce que mon grand-père a son nom pas loin, je trouve que ce musée est très réussi, et j’ai autant de plaisir à observer son architecture qu’à découvrir les expos qui sont à l’intérieur. J’adore plein d’endroits mais j’avoue que j’ai vraiment un penchant pour le quartier de la Pointe Rouge. Mon rêve serait d’avoir un petit coin à moi là-bas, un jour.

Le quartier du Panier est vraiment magique aussi, j’ai l’impression d’être dans un film à chaque fois que je m’y promène.

Le vallon des Auffes reste incontournable. Je me vois assise par terre, devant les bateaux, pour prendre l’apéro… Et puis il ne faut pas hésiter à aller manger des panisses à l’Estaque ou à manger des tapas au Cabanon de Paulette, sur la jolie plage des Phocéens…

Bande Annonce MILF : https://youtu.be/iumonDtIDjE