Marseille
07 Dec, Wednesday
9° C
TOP

Forum Respect pour les femmes, le 24 novembre à l’Hôtel de Région à Marseille

Dans les années 2010, le mot d’ordre, à l’appel de Stéphane Hessel, était « indignez-vous ! » Mais si s’indigner est un bon début, ce n’est pas ça qui règle concrètement les choses. L’esprit des années 2020 est plus à l’action et on a vu dernièrement des prises de positions politiques fortes sur le problème des violences faites aux femmes. La prochaine en date : le Forum Respect pour les femmes, qui se tiendra à Marseille le 24 novembre.

Il faut dire qu’étant donné l’ampleur du phénomène (augmentation de 20 % du nombre de victimes sur le territoire régional en 2021, rendez-vous compte !), on a besoin d’un sérieux engagement des pouvoirs publics pour avancer ! Mais comme nous restons les premiers acteurs et les premières actrices de ce que l’humoriste engagée Caroline Vigneaux (marraine du forum) appelle le « féminisme de réconciliation », au-delà des actions institutionnelles (création de la Maison des femmes à Marseille, accompagnement des victimes, sensibilisation et formation des forces de l’ordre, accompagnement spécifique dans les milieux culturels où peuvent se produire des violences sexistes, comme dans tout lieu de pouvoir…), la Région a bien compris une chose : un élément central de la résolution du problème réside dans la prise de conscience des femmes de leur force intrinsèque. Même si l’expression ne sera pas dans le dictionnaire de l’Académie avant environ 250 ans, on parle, dans les milieux féministes, d’« empouvoirment » (à la décharge des Immortels, ce n’est peut-être pas le mot le plus heureux…), et ça, c’est une chose qui s’acquiert. Déjà qu’ « on ne naît pas femme, on le devient », comme disait Simone de Beauvoir, alors pour ce qui est d’être une femme forte et surtout d’oser l’assumer, un petit coup de main n’est pas de refus.
Pour nous donner des outils concrets, le forum organise tables rondes et autres masterclasses pour apprendre : à détecter les relations toxiques, à réagir à la violence, à exprimer ou non son consentement (promis, les filles, un jour on aura tellement avancé sur la notion du consentement qu’on pourra enfin aborder la question du désir), à s’affirmer au travail, ou encore à se protéger des cyberviolences… Des ateliers de self-défense seront également organisés, ce qui est toujours à la fois ludique et libérateur : on n’imagine pas à quel point, avec les bons gestes, on peut être puissantes.

Enfin, Caroline Vigneaux profitera de son passage à l’Hôtel de Région pour nous donner un aperçu de son spectacle Caroline croque la pomme, dédié à la place des femmes dans notre société.
L’événement, entièrement gratuit, est ouvert à tous (oui, aux hommes aussi) et y participer c’est déjà faire partie de la solution !

Hôtel de Région, 27 place Jules Guesde, Marseille 1er
Le 24 novembre de 9h30 à 17h30
Inscription sur http://www.maregionsud.fr/respect-femmes