Marseille
02 Dec, Friday
9° C
TOP

EMI MESS, la définition même du style…

Cet élégant vestiaire féminin est aussi un label français de luxe durable aux lignes intemporelles, fabriqué dans des matières nobles telles que la soie, le coton, le cuir et la laine vierge. L’artisanat d’art est évidemment au coeur du projet d’Émilie Messal, la créatrice. On retrouve d’ailleurs l’abréviation de son nom pour désigner sa maison de couture Emi Mess, fraîchement née en 2020 à Aix-en-Provence mais déjà dotée d’un goût sûr et d’un sacré savoir-faire. Ses mots d’ordre sont la qualité avant la quantité, un design sans saison, une garderobe de transition pour une mode durable. Si le cuir est travaillé par des artisans portugais en raison de leur compétence réputée, l’ensemble de la collection est réalisé par des artisans français qui maîtrisent le luxe à la perfection. Et fabriquer localement limite les transports, on ne le sait pas assez, mais c’est aussi une démarche écologique. Adepte de la slow fashion, Émilie confectionne ses pièces à la demande pour ses boutiques partenaires et assure un minimum de pièces disponibles sur son e-shop. Elle a voulu privilégier à tout prix une mode douce et raisonnée avec la volonté de demeurer une maison indépendante défendant la pérennité des savoir-faire et le respect du travail minutieux de ce qu’on appelle dans le métier, les petites mains. On adore tout particulièrement la simplicité et la coupe parfaite des vêtements créés par Émilie qui leur donnent une allure folle. On constate aussitôt qu’ils se destinent à un grand nombre de femmes, tous âges confondus, qu’il s’agisse du costume masculin oversize, de la veste saharienne en cuir souple, de la longue robe de popeline immaculée ou du classique chemisier de soie noire ou ivoire. Pour preuve, la très chic maman d’Émilie, qui joue les modèles. L’élégance naturelle, la féminité et la distinction sont visiblement des qualités transmises de mère en fille puisque sa grandmère déjà rêvait aux grandes maisons de couture… Un bel héritage qui a permis à Émilie de trouver sa voie royale. CB


www.emi-mess.com