Marseille
16 May, Thursday
18° C
TOP

BONNARD ET LE JAPON, du 30 avril au 6 octobre

On l’oublie souvent, mais on doit l’émergence de l’esthétique japonisante dans les beaux-arts occidentaux à des objets modestes, les estampes traditionnelles pouvant être reproduites en série et à moindre coût sur des supports aussi triviaux que des boîtes d’allumettes. C’est avec des ambassadeurs de trois fois rien, facilement exportables, que le pays du Soleil-Levant s’est d’abord invité sur les châssis des peintres européens, qui y ont vu une révolution des perspectives, mais aussi des couleurs et de la lumière. Touchant d’abord les impressionnistes en quête d’expérimentations, l’engouement pour les estampes japonaises s’est poursuivi au-delà du XIXe siècle pour s’installer durablement dans le paysage graphique français. Pierre Bonnard fait partie des collectionneurs éclairés qui ont su transcender leur touche sous l’influence des grands maîtres de l’ukyio-e, le fameux « monde flottant ». Ainsi, l’Hôtel de Caumont propose une exposition hybride, mêlant des estampes japonaises de la prestigieuse collection Leskowicz et des œuvres de Bonnard, nous permettant de mesurer l’influence de l’art japonais sur les créations vibrantes du peintre du Cannet. CBé

Photo : L’amandier en fleurs © Musée Bonnard, Le Cannet

HÔTEL DE CAUMONT, 3 rue Joseph Cabassol, Aix-en-Provence
www.caumont-centredart.com

Photo en Une : Conversation provençale © Prague, Národní Galerie, Photo : akg-images / Erich Lessing