Accueil » Shopping » AM: Marseille, invitée d’honneur du BHV Marais 4, quand la cité phocéenne rencontre la ville lumière

AM: Marseille, invitée d’honneur du BHV Marais 4, quand la cité phocéenne rencontre la ville lumière

  • Shopping
/
mardi 1 septembre, 2020
/
de Thomas Ardito
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Amis Parisiens en manque de vitamine D, la Grande Bleue arrive à la rescousse ! Le temps d’un bel été, Marseille « monte » à la capitale. La cité phocéenne nous fera profiter de ses créations joviales et ensoleillées au BHV Marais ! L’institution on ne peut plus parisienne met en avant le savoir-faire moderne et authentique de la deuxième ville de France. Entre histoire, patrimoine, et avant-gardisme, Marseille se dévoile du 3 juin au 16 août à l’occasion de cet événement surprenant.

Marseille, capitale du cool

Design hors du commun, architecture atypique, gastronomie généreuse, l’événement promet de sublimer le talent des créateurs de la ville et de révéler leur étincelante singularité. Depuis de nombreuses années déjà, Marseille n’a rien à envier à la capitale parisienne et a su se réinventer dans de nombreux domaines.

C’est donc tout naturellement que pour l’organisation de son événement, réalisé en association avec l’Office Métropolitain de Tourisme et des Congrès, le BHV a choisi la belle Massalia. La Bonne Mère et Notre-Dame de Paris seraient donc en passe de devenir les nouvelles meilleures amies du monde.

Des créateurs emblématiques

Les vitrines du BHV porteront haut les couleurs de la Provence et accueilleront des marques nées sous les étoiles des Calanques, à commencer par l’authentique quincaillerie marseillaise Maison Empereur (depuis 1827), qui se devait d’être de la partie. Une sélection loin d’être anodine : exposant trouvailles et trésors d’hier et d’aujourd’hui, le BHV et le magasin de Noailles ont en commun longévité et goût de l’excellence. Il paraissait donc tout naturel à Laurence Renaux-Empereur « que [les] deux maisons s’associent enfin ». La déco vintage méditerranéenne hyper trendy d’Honoré, les matières à l’aura solaire de Sessùn, les créations contemporaines de Monochromic, et mêmes la soupe de moules au corail d’oursins de chez Toinou, trouveront leur place aux trois étages du Bazar de l’Hôtel de Ville.

Et parce que Marseille sans l’apéro serait une carte postale amputée d’un de ses meilleurs attributs, la buvette nomade Ricaravane stationnera du 29 juin au 16 août dans la Cour de l’Homme. Nos amis Parisiens pourront déguster la boisson à l’anis selon leur goût, allongé, givré ou en cocktail, tout en grignotant des navettes des Accoules, après une session shopping chez Kulte.

Un voyage par procuration

Le grand magasin fait voyager ses afficionados sous le soleil du Mucem, brandissant l’étendard culturel de la ville à travers une série de photos et de vidéos inspirantes, réalisées au musée, qu’il présentera dans ses vitrines. Culture, shopping et Ricard… de quoi mettre tout le monde d’accord, non ?

Entre fraîcheur et art de vivre à la française, cette collaboration inédite insufflera sans doute un air marin sur le Tout Paris. Un extraordinaire melting pot qui réconcilierait presque l’OM et le PSG…

→ Sélection shopping

Trois articles coup de cœur

ABSOLUMENT MAISON
Sculpture Salut visage pierre et bois H23,5 cm, 59,90 €

AM.PM.
Lit en canne de rotin Saghil 160 x 200 cm, 999 €

SESSÙN
Combinaison pantalon coton crépon manches courtes, 235 €

09 77 40 14 00
tous les jours de 11h à 19h
Sur instagram @le_bhv_marais

www.bhv.fr/c/marseille+en+capitale/

Texte _Chanel Grée
Photos _©BHV MARAIS

Sinner Paris
,

 
*****
,

 « 
sulfureux
 »

Ouvert en juillet dernier, l’hôtel Sinner (groupe Evok) attise la curiosité… Luxueux et insolite, il promet un séjour mémorable. On pénètre dans un univers imaginé par l’architecte d’intérieur Tristan Auer, un espace feutré à l’ambiance religieuse où les codes des décors ecclésiastiques sont détournés…

Si vous aimez les surprises et la provocation, le Sinner Paris est fait pour vous !

On retient notamment ses couloirs sombres éclairés par le jeu de lumière des vitraux qui ornent les murs. Comptant au total 43 chambres et suites, le Sinner est une révélation hôtelière qui rend hommage à l’âme du Marais et à l’insouciance des années 1970. On vous conseille également de venir y dîner. Ça vaut le détour, promis.

New Hotel Le Voltaire
,

 
****
,

 « 
néobobo
 »

À cinq minutes à vélo de la place de la Bastille, le Voltaire est le point de départ idéal pour qui veut croquer la capitale à pleines dents. On aime aussi le confort et le design de chacune de ses 47 chambres chaleureuses et modernes…

Sans oublier son prix accessible.

www.new-hotel.com/fr/hotels-paris/le-voltaire

Vous aimerez aussi

, quand la cité phocéenne rencontre la ville lumière

, quand la cité phocéenne rencontre la ville lumière